•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mauvais recycleurs bientôt mis à l'amende à Gaspé et dans la MRC du Rocher-Percé

Une personne dépose des matières recyclables dans un bac bleu.

Un nouveau règlement pour réduire l'enfouissement a été adopté par la Ville de Gaspé et la MRC du Rocher-Percé (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

La Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie sonne l'alarme. Avec un site d'enfouissement plein à craquer, la Ville de Gaspé et la MRC du Rocher-Percé pourraient remettre des constats d'infraction aux citoyens qui font une mauvaise utilisation de leur bac de recyclage.

Malgré tous les messages qu'on a passés, on n'arrive pas à faire baisser la quantité de matières dirigées vers l'enfouissement et l'année 2020 a suscité une augmentation des coûts, déplore la directrice générale de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie, Nathalie Drapeau.

On a dû construire deux cellules plus tôt que prévu au site d'enfouissement parce que c'était encore trop élevé, ajoute Mme Drapeau en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure.

Devant l'importante quantité de matières enfouies qui auraient pu être recyclées ou compostées, la Ville de Gaspé et la MRC du Rocher-Percé ont adopté un nouveau règlement qui prévoit notamment une modulation de la taxation pour encourager les bons comportements et sévir contre les mauvais usagers.

En 2021, il faut vraiment donner un coup de barre sinon la fin d'année va être difficile. On est au bout de notre capacité et des ressources financières. La réserve, il n'y en a plus.

Nathalie Drapeau, directrice générale de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie

Quand il y a des contaminants dans un bac de recyclage, on va déposer des billets de courtoisie, puis il y aura une intervention et s'il y a récidive à plusieurs reprises, ça peut aller jusqu'au billet d'infraction, affirme-t-elle.

Le règlement prévoit des amendes minimales de 300 $ dans la MRC du Rocher-Percé et de 250 $ dans la Ville de Gaspé, pour une première infraction. Ces montants augmenteront toutefois si le mauvais comportement persiste.

On trouve régulièrement des couches et de la nourriture dans les bacs bleus. Ça contamine les triages, ça a un impact au niveau de la production. Il faut cesser ce type de comportements, insiste la directrice.

Encourager les bonnes pratiques

Mme Drapeau rappelle entre autres aux citoyens de privilégier les matières recyclables et compostables lors de leurs achats et de mettre leur bac de déchets et de recyclage à la rue seulement lorsqu'ils sont pleins, afin de réduire les coûts de collecte.

Elle souligne également qu'encore trop peu de citoyens pratiquent le compostage.

On a atteint un plateau de 50 % de taux de participation à la collecte du bac brun, ce qui est beaucoup trop bas. C'est la bonne façon de réduire l'enfouissement rapidement. Alors nos bons participants réguliers vont se voir reconnaître leurs efforts, précise-t-elle.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, avait d'ailleurs lancé le même message lors de l'adoption du budget 2021 de sa municipalité, tout comme la mairesse de Percé, Cathy Poirier.

Ainsi, les comportements des usagers seront surveillés au cours de l'année afin de permettre à la Régie de moduler la taxation et d'émettre des recommandations pour l'année 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !