•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jury déterminera le sort d’un ex-sous-ministre accusé de fraude au N.-B.

Yassin Choukri parle aux journalistes devant un palais de justice.

Yassin Choukri a été radié du Barreau du Nouveau-Brunswick en 2017. Il subira bientôt un procès pour fraude (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

L’ancien avocat et sous-ministre de la Justice Yassin Choukri a choisi de subir son procès devant juge et jury.

Yassin Choukri, son avocat Gilles Lemieux et la procureure de la Couronne Vicky Doucette ont discuté par téléphone avec la juge de la Cour provinciale Brigitte Volpé mardi matin.

L’accusé n’a pas répondu à l’accusation à ce moment, mais il a choisi son mode de procès.

L’enquête préliminaire aura lieu les 18 et 19 mai à un endroit qui sera déterminé vendredi matin, peut-être à Fredericton ou à Moncton.

Yassin Choukri a été libéré sous caution et il habite à Riverview depuis septembre.

Photo de Yassin Choukri.

Le service policier de Fredericton avait lancé un mandat d'arrêt national contre Yassin Choukri.

Photo : Force policière de Fredericton

L’ancien avocat de 53 ans est accusé d’avoir fraudé huit anciens clients pour un total de 486 148 $. Il a été arrêté dans la région de Peel, en Ontario, en août, et ramené au Nouveau-Brunswick pour ces procédures.

Selon Vicky Doucette, la Couronne fera appel à des experts d’Halifax et de Fredericton. Un expert de la Gendarmerie royale du Canada sera aussi appelé à témoigner.

Vicky Doucette est établie dans la région de Moncton, mais elle travaille pour le service des poursuites publiques de la Nouvelle-Écosse à Amherst. Il fallait que la Couronne soit représentée par une personne de l’extérieur parce que l’accusé est un ancien haut fonctionnaire du Nouveau-Brunswick.

Yassin Choukri a exercé les fonctions de sous-ministre de la Justice et de sous-procureur général sous le gouvernement de Bernard Lord de 2003 à 2006. Il a aussi été nommé intervenant du public à la Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick par le gouvernement de David Alward, en 2010.

Il a abandonné sa pratique privée du droit en 2016 et quitté le Nouveau-Brunswick. Il a été radié du Barreau en décembre 2017. Il ne s'était pas présenté à son audience disciplinaire pour se défendre.

Avec les renseignements de Jennifer Sweet, de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.