•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Marc Crevier toujours contre le projet de musée à ciel ouvert

Le conseiller municipal Jean-Marc Crevier

Le conseiller municipal Jean-Marc Crevier veut que les citoyens soient consultés.

Photo : Radio-Canada

Le conseiller municipal jonquiérois Jean-Marc Crevier continue de revendiquer la tenue d’une consultation publique afin de statuer sur le projet qui bénéficiera des redevances d’Hydro-Québec en marge de l’implantation de la ligne Micoua-Saguenay.

Le conseiller du secteur Arvida a réitéré son point de vue, mardi soir, lors de la séance régulière du conseil d’arrondissement de Jonquière, en étant le seul à voter contre une résolution en lien avec ce dossier.

Saguenay a droit à une compensation financière de près de 600 000 $ versée par la société d’État en guise de redevances. Puisque les impacts de l'aménagement de la ligne de transport 750 kV seront davantage visibles à Jonquière, il a été décidé par la mairesse de Saguenay, Josée Néron, que c’est cet arrondissement qui recevrait l’enveloppe destinée à la réalisation d’un projet porteur pour la population.

La mairesse a indiqué, la semaine dernière, que les Jonquiérois seraient consultés dans ce dossier, ce qui a mis en colère la présidente de l’arrondissement, Julie Dufour. La conseillère a expliqué que les élus n’étaient pas favorables à la tenue d’une consultation puisqu’ils avaient déjà choisi un projet à saveur culturelle et historique. La majorité d’entre eux souhaitent que les dividendes servent au déploiement d’un parcours numérique immersif réalisé en deux phases à compter de cette année. Dans un premier temps, dès le printemps 2021, le site de Saint-Jean-Vianney serait mis en valeur. À l’automne, une seconde phase serait intégrée au parcours de réalité augmentée pour faire découvrir Arvida – cité de l’aluminium et 13e arrondissement historique du Québec.

L’initiative émane du Centre d’histoire Arvida et du musée Sir William-Price. Elle est considérée, par la plupart des élus de Jonquière, comme la possibilité de voir naître un musée à ciel ouvert et de créer un produit d'appel.

Rejet

Mardi soir, les élus se sont prononcés sur une résolution lue par la présidente Dufour visant à faire cheminer une fiche d’initiative du projet, dûment signée par les représentants municipaux, à Hydro-Québec dans les plus brefs délais. Il s’agirait ainsi de l’engagement de la Ville à ce que les sommes soient utilisées pour le projet de parcours numérique à Jonquière.

Tous ont voté pour, sauf Jean-Marc Crevier, qui continue de croire que les citoyens ont leur mot à dire.

Je n’ai pas l’assurance d’avoir le meilleur des projets. On aurait pu se fier peut-être un peu plus à la population, c’est pour ça que je vote contre […]. On a parlé avec les gens du musée, mais on n’a pas fait de consultation auprès de la population et je pense qu’on fait fausse route avec ça , a réitéré Jean-Marc Crevier.

Le dossier fera l’objet de discussions lors de la séance du conseil municipal de Saguenay lundi.

Saguenay, dans son communiqué de la semaine dernière, indiquait qu'Hydro-Québec exige que la population soit consultée pour qu'un projet soit admissible. La résolution adoptée mardi stipule qu'une consultation se tiendra selon le mode de groupe de discussion.

Stationnement

Par ailleurs, les élus de Jonquière ont approuvé une demande de dérogation mineure visant à autoriser l’aménagement d’un stationnement de 204 places sur un terrain du boulevard René-Lévesque, derrière le 3340 rue Panet. Il s’agit du stationnement du futur centre multisport, dont la construction est prévue cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !