•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale : de nombreux agriculteurs de l'Î.-P.-É. ont besoin d'aide

Les bottes d'un agriculteur.

Le nombre d’appels au programme d’aide aux agriculteurs de l’Î.-P.-É. a doublé de 2019 à 2020.

Photo : Getty Images / eclipse_images

Radio-Canada

En 2019, le programme d’aide aux agriculteurs de l’Île-du-Prince-Édouard, qui offre des services de consultation gratuits, a reçu 140 appels. En 2020, ce nombre est passé à 293.

Nullement surpris par ces chiffres, le ministre de l’Agriculture de l’Île-du-Prince-Édouard et ancien agriculteur Bloyce Thompson estime que cette hausse est à la fois bonne et mauvaise.

Ce dernier explique qu’il a été difficile pour les agriculteurs de faire face à un été chaud et sec en pleine pandémie de COVID-19.

Plusieurs éléments sont hors de votre contrôle dans l’industrie agricole, de Dame Nature aux marchés financiers. Tout cela s’additionne parfois et cette année a été particulièrement difficile, explique M. Thompson.

Il ajoute toutefois qu’il est de bon augure de constater que plus de gens osent demander de l’aide.

Vous n’êtes pas du tout seul dans cette situation, alors n’hésitez pas à nous contacter, lance le ministre.

Le service de consultation est gratuit pour les agriculteurs, leurs familles et tous ceux qui travaillent dans ce secteur.

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet FarmersTalk.ca/FR (Nouvelle fenêtre).

Avec des informations de Sheehan Desjardins de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !