•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début d’une étude pour relancer la papetière de Baie-Comeau

Produits forestiers Résolu possède une usine de papier journal à Baie-Comeau.

Produits forestiers Résolu possède une usine de papier journal à Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

À l'aube de la première étape d’une étude en deux parties qui vise à relancer les activités de la papetière de Baie-Comeau, toutes les possibilités sont sur la table, soutiennent les instigateurs de l’étude.

L'usine de Produits forestiers Résolu (PFR) à Baie-Comeau a fermé ses portes pour une durée indéterminée en mars dernier. La baisse de la demande en produits du papier est en cause.

Tenter de diversifier les activités de l’usine

L'objectif de cette étude est donc de trouver de nouvelles gammes de produits, autres que le papier journal, qui pourraient être exploitées à l'usine de Baie-Comeau.

Le Comité de relance est accompagné par la firme AFRY dans cette étude, une société internationale d'ingénierie de conception et de conseil.

Toutefois, cette étude ne garantit pas la réouverture de l'usine, selon le préfet de la Municipalité régionale de comté (MRC) de Manicouagan, Marcel Furlong, qui préside le comité de relance.

C'est peut-être un grand mot d'être optimiste, mais on fait en sorte avec cette étude-là d'aller au bout des possibilités, ou des analyses qui pourraient être faites. La firme AFRY nous dit que dans les études qu'[elle a] faites pour différentes papetières ou organisations, 67 % des cas ont généré des produits qui ont permis la relance de l'usine, relate le préfet.

Marcel Furlong

Marcel Furlong, préfet de la MRC de Manicouagan (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Différentes options d'exploitation seront envisagées au courant de cette première phase de l’étude.

[Au terme de l’étude] ARFY va nous ressortir avec une liste de produits autres que le papier journal qui pourrait être produit ou réalisés à Baie-Comeau, explique M. Furlong.

Des questions toujours en suspens

Selon le directeur principal des affaires publiques et gouvernementales chez PFR, Louis Bouchard, une multitude de facteurs restent encore à évaluer pour déterminer s’il sera possible de rouvrir ou non.

Que ce soit une reprise du marché papier dans les activités traditionnelles de l'usine, ou que ce soit l'identification d'un projet porteur qui pourrait nous permettre de convertir une portion ou l'entièreté des activités de l'usine, énumère-t-il.

Louis Bouchard lors d'une entrevue fait à distance derrière son ordinateur.

Depuis juin 2020, Louis Bouchard est le nouveau porte-parole de Produits forestiers Résolu (archives).

Photo : Radio-Canada

Toutefois, si l'usine parvient à rouvrir ses portes, Louis Bouchard n'est pas certain que les 230 employés qui ont perdu leur emploi durant la pandémie seront au rendez-vous.

C'est certain que ça va être un défi! On sait déjà très bien qu'il y a des employés qui se sont replacés, soit dans nos installations à nous ou dans d'autres secteurs. Évidemment, c'est une force de travail extrêmement qualifiée, une force de travail expérimentée et dont on aimerait pouvoir bénéficier au moment de rouvrir, si jamais on rouvre, soutient M. Bouchard.

Le comité de relance pour la reprise des activités de la papetière a été mis sur pied en septembre dernier.

Des employés de l'usine ont manifesté à plusieurs reprises en septembre pour réclamer la réouverture de leur lieu de travail.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !