•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Saint-Donat-de-Rimouski pourront bientôt cesser de bouillir leur eau

Une rue du village de Saint-Donat-de-Rimouski en hiver.

Les résidents du village de Saint-Donat-de-Rimouski doivent faire bouillir leur eau avant de la consommer depuis près de trois ans et demi.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Les résidents du cœur villageois de Saint-Donat-de-Rimouski pourront bientôt cesser de faire bouillir leur eau avant de la consommer. De nouvelles installations permettront de pomper l'eau ailleurs ce qui permettra de lever l'avis d'ébullition qui est en vigueur depuis juillet 2017, en raison de la présence de coliformes fécaux et d'autres bactéries.

Une station de pompage doit être installée d'ici décembre 2021 à la sortie ouest du village. Elle permettra de traiter et de pomper l'eau du nouveau puits alimenté par une nouvelle source d'eau potable souterraine.

Des réservoirs doivent aussi être placés, près de l'entrée du rang des Écorchis, en haut de la côte abrupte située au sud-est du village, en direction du mont Comi.

Une côte abrupte de la route 298, à la sortie du village de Saint-Donat-de-Rimouski, vers le mont Comi.

Les réservoirs doivent être installés en haut de cette côte située à l'une des sorties du village, en direction du mont Comi.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le maire explique que cette disposition permettra à l'eau de s'écouler naturellement des réservoirs vers le village.

La gravité fera redescendre l'eau dans les conduits de l'aqueduc, selon la demande. Cette eau sera pompée des installations situées à l'entrée ouest du village vers les réservoirs quand ces derniers se videront.

Ça fait en sorte que les pompes en bas n'ont pas à marcher 24 heures par jour. Donc, pour le développement durable, c'est intéressant. C'est comme un réservoir de toilette de salle de bains, explique le maire de Saint-Donat-de-Rimouski, André Lechasseur.

Travaux de quelques millions de dollars

Les travaux sont évalués à environ sept millions de dollars, selon le maire.

Ce montant est financé à 82 % par les gouvernements fédéral et provincial, mais la Municipalité aimerait aller chercher un financement public plus élevé.

Il y a déjà eu du gouvernement, des projets financés à 95 %. Je ne comprends pas pourquoi, du jour au lendemain, on devrait se contenter de 82 %, soulève le maire à ce sujet.

La rue principale et l'église de Saint-Donat-de-Rimouski.

Le raccordement de l'aqueduc à la nouvelle source d'eau potable doit être complété avant la fin de 2021.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

L'eau pour attirer de nouveaux résidents

Le maire estime que le retour de l'eau potable au village permettra à la municipalité d'être plus attirante pour les jeunes familles.

Ça empêche, je vous dirais, une partie du développement de notre beau village [que l'eau doive être bouillie avant d'être consommée].

André Lechasseur, maire de Saint-Donat-de-Rimouski

Il y a beaucoup de jeunes couples qui veulent s'installer, mais sachant qu'ils doivent faire bouillir l'eau, bien parfois, leur choix devient second ou des fois, ils ne viennent pas pantoute. Donc, c'est pour ça qu'au printemps, les travaux vont commencer, poursuit André Lechasseur.

Selon M. Lechasseur, les travaux vont aussi permettre d'augmenter la pression de l'eau dans l'aqueduc. Les bornes incendies pourront donc de nouveau être utilisées.

Un peu plus de 140 résidences sont desservies par l'aqueduc à Saint-Donat, mais les nouvelles installations pourraient permettre d'en brancher beaucoup plus, selon le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !