•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois femmes, qui ont agressé sexuellement une autre femme, condamnées à la prison

Les symboles de la justice : le marteau et la balance.

Les crimes avaient été perpétrés en 2015. (archives)

Photo : iStock / iStock / Cristian Baitg

Radio-Canada

Trois femmes — Eunice Ilunga, Safi Mahinka et Sandrine Tomba-Kalema — qui ont enlevé, séquestré et agressé sexuellement une autre femme à Ottawa sont condamnées à la prison.

Les crimes avaient été perpétrés en 2015. Le trio avait enlevé la victime en juillet, et lui avait appliqué de la crème épilatoire sur sa région pelvienne — scène qui a été filmée et diffusée sur Facebook.

Dans une autre vidéo, quelqu'un frappe la victime pendant que les complices crient dans un dialecte congolais.

Eunice Ilunga faisait face à des accusations d'agression sexuelle, de séquestration, de voies de fait armées, d'intimidation et de méfait.

Eunice Ilunga a été condamnée mardi à quatre ans et cinq mois de pénitencier. (archives)

Photo :  Facebook

L'initiatrice de cette agression, Eunice Ilunga, avait voulu se venger d’une présumée relation amoureuse entre la victime et un homme. Elle a été condamnée mardi à quatre ans et cinq mois de pénitencier. Sa complice Safi Mahinka doit purger une peine de deux ans et quatre mois.

La troisième femme impliquée, Sandrine Tomba-Kalema, passera aussi deux ans et trois mois derrière les barreaux.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.