•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du changement à la tête de eHealth Saskatchewan

logo de eHealth sur une vitrine.

EHealth a été victime d'une cyberattaque le 5 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Zoe Ariane Clin

Radio-Canada

Le ministre de la Santé nomme deux nouvelles personnes au conseil d'administration de eHealth Saskatchewan.

Pour occuper ces responsabilités, Paul Merriman a sélectionné la sous-ministre déléguée de la Santé Denise Macza. Elle prendra la présidence de eHealth, alors que la sous-ministre adjointe de la Santé, Billie-Jo Morrissette, en sera la vice-présidente.

Le ministre Merriman a également demandé aux nouveaux administrateurs de l’organisme qui héberge les données médicales personnelles des patients de la province de mettre en place un examen indépendant sur la façon dont est gérée eHealth.

Ces annonces surviennent alors que le commissaire à l’information et à la vie privée a publié ses recommandations vendredi après avoir mené une enquête sur la cyberattaque du 5 janvier.

Le commissaire Ron Kruzeniski avait alors qualifié cette brèche de plus importante attaque contre les données des Saskatchewanais. Parmi ses recommandations, il proposait la revue complète des processus de protection des informations recueillies par eHealth.

Comme nous nous y sommes engagés, nous prenons des mesures immédiates pour examiner la gouvernance, la gestion et les opérations des programmes de santé en ligne afin de garantir que l'organisation chargée de protéger les informations de santé répond aux attentes sérieuses des citoyens de la Saskatchewan, soutient Paul Merriman dans une déclaration écrite.

Le ministre de la Santé a bon espoir que ce nouveau conseil d’administration surveillera de façon efficace le processus d’examen de l’organisme. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !