•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partis politiques à T.-N.-L. se préparent à des élections durant la pandémie

Un homme dépose un bulletin de vote dans une urne.

Les partis politiques à Terre-Neuve-et-Labrador comptent déjà 70 candidats et ils se préparent à un possible déclenchement d'élections cet hiver.

Photo : CBC

Radio-Canada

Des élections pourraient être déclenchées bientôt à Terre-Neuve-et-Labrador et voici comment elles se dérouleraient dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Chacun s’attend à des élections qui pourraient avoir lieu à la mi-février. En vertu de la loi, un premier ministre qui n'a pas été élu lors d'élections générales doit déclencher un scrutin moins d'un an après son entrée en poste.

Élections TNL a fourni aux candidats une longue liste de mesures de prévention de la COVID-19 à respecter. Les candidats se préparent à une campagne durant laquelle les poignées de mains, les grands rassemblements et même les tournées en autobus pourraient être absents.

La candidate libérale Shelley Moores compte faire du porte-à-porte pour rencontrer les électeurs de la circonscription de Conception Bay South. Elle précise qu’elle frappera à la porte et reculera immédiatement de deux mètres.

Mme Moores ajoute qu’elle compte mener sa campagne sur les médias sociaux Facebook, Twitter et Instagram autant que possible.

Le président de la campagne des progressistes-conservateurs, Shawn Skinner, estime que les élections peuvent se dérouler de façon sécuritaire. Il s'attend à moins de porte-à-porte que d’habitude et il doute que les candidats se rendent dans des immeubles.

M. Skinner craint toutefois une baisse de la participation des électeurs parce qu'il y aurait moins d'interactions que d'habitude entre eux et les candidats.

Les néo-démocrates sont prêts à faire campagne en respectant les règles sanitaires, selon le président de la campagne du parti, Kyle Rees. Mais il affirme que le premier ministre ne devrait pas déclencher d’élections cet hiver étant donné que la population n’est pas encore vaccinée à grande échelle et que les électeurs n’ont pas encore vu le rapport du groupe de travail chargé de s'attaquer au problème de la dette provinciale.

Quant au scrutin, des intervenants s’attendent à un plus grand recours au vote postal. Il est aussi question d’un scrutin qui se déroulerait un samedi et qui pourrait ainsi avoir lieu dans de plus grands édifices, comme des écoles, où il est plus facile de respecter la consigne d’éloignement physique.

Avec les renseignements de Terry Roberts, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !