•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plus d'itinérants en sont atteints à Montréal depuis les Fêtes

Un sans-abri ramasse ses affaires sur un trottoir de Montréal.

Des sans-abri dans la rue Sainte-Catherine

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Quatre ressources en itinérance bien connues de Montréal indiquent mardi un nombre croissant de sans-abri et de travailleurs de première ligne déclarés positifs à la COVID-19.

Au sein de la population itinérante seulement, 96 nouveaux cas positifs ont été comptés depuis la période des Fêtes, comparativement à 21 cas de mars à décembre.

La Mission Old Brewery, Mission Bon Accueil, la Maison du Père et l'Accueil Bonneau demandent au gouvernement du Québec de donner la priorité à tous les travailleurs en itinérance et aux itinérants qui comptent sur ces travailleurs pour s'en sortir.

La vaccination contre la COVID-19 est accessible au personnel oeuvrant dans les unités hospitalières, y compris les travailleurs des organismes en itinérance dans les locaux de l'ancien hôpital Royal Victoria, au centre-ville.

James Hughes, président et chef de la direction de la Mission Old Brewery, explique que lorsque tout le personnel du milieu sera vacciné contre le coronavirus, les ressources pour la clientèle pourront rapidement augmenter leur capacité à accueillir les personnes en situation d'itinérance qui ont besoin d'un endroit sûr pour passer la nuit.

Les quatre organismes affirment que les sans-abri sont plus exposés au risque de contracter la COVID-19, et ce, pour plusieurs raisons : les comorbidités complexes et en grand nombre, la difficulté de la distanciation physique dans certains établissements, de même que la tendance des itinérants à ne pas demander des soins tant qu'ils ne sont pas gravement malades.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !