•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des accusations contre le 1er couple canadien à avoir eu le variant de la COVID-19

Une modélisation de virus en 3D.

Les experts affirment que le nouveau variant se propage plus facilement et plus rapidement.

Photo : getty images/istockphoto / vchal

Radio-Canada

Un homme et une femme de Durham, en banlieue de Toronto, qui avaient été les premiers cas du variant de la COVID-19 détectés au pays, sont maintenant accusés d'avoir caché des renseignements aux autorités sanitaires, a appris CBC.

Selon le ministère ontarien de la Santé, le couple n'a pas divulgué initialement le fait qu'il avait été en contact avec une personne ayant voyagé récemment au Royaume-Uni, où la nouvelle souche avait été décelée.

Le bureau de santé publique de la région de Durham confirme à CBC que des accusations ont été déposées contre l'homme et la femme, sans donner plus de détails.

Le couple, dont l'identité n'a pas été révélée, doit comparaître en cour au début de mars.

Les accusations auraient été portées en vertu de la Loi ontarienne sur la protection et la promotion de la santé, selon CBC, et ne seraient donc pas de nature criminelle.

Lorsque le fait que le couple avait contracté le variant B117 de la COVID-19 avait fait les manchettes en décembre dernier, les autorités ontariennes et fédérales avaient annoncé au départ que le couple n'avait pas d'antécédents de voyage ni eu de contact avec un voyageur, avant de se rétracter à la lumière de leur enquête.

Santé publique Ontario indique aussi que le variant a été détecté par hasard chez le couple. Le laboratoire privé ayant traité leur échantillon utilisait en effet un test aussi capable de détecter le variant.

C'était une coïncidence que le laboratoire communautaire le détecte, en ce sens qu'il n'avait pas pour objectif d'identifier le variant, indique l'agence ontarienne. Un laboratoire provincial a ensuite confirmé qu'il s'agissait bel et bien de la souche B117, grâce au séquençage génétique.

Douze autres cas du variant ont été identifiés depuis en Ontario et ailleurs au Canada.

À l'heure actuelle, la Saskatchewan est la seule province où tous les tests de dépistage peuvent détecter le variant. En Ontario, par exemple, ce n'est généralement que si un individu a des antécédents de voyage ou a été en contact avec un voyageur que son échantillon est soumis à une analyse plus poussée.

Une souche plus contagieuse

Selon les chercheurs, ce variant du coronavirus est beaucoup plus contagieux, mais peut-être moins virulent.

Les scientifiques tentent toujours de déterminer si les vaccins contre la COVID-19 seront aussi efficaces contre cette souche.

En décembre, le Canada avait suspendu temporairement les vols en provenance du Royaume-Uni après la découverte du variant.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !