•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PDG d’un hôpital qui a voyagé dans le Sud recevra 1 M$

La photo d'un homme chauve qui porte des lunettes.

Le Dr Tom Stewart a été licencié.

Photo : offerte par St. Joseph's Health System

Radio-Canada

Le PDG d’un hôpital de l’Ontario - qui a perdu son emploi après avoir pris des vacances en République dominicaine durant le temps des Fêtes - recevra plus d’un million de dollars en indemnité de licenciement.

Le patron du St. Joseph's Health System, le Dr Tom Stewart, a été renvoyé en raison de ses vacances.

Or, la haute direction de l’hôpital avait été avertie d’avance et avait même approuvé les vacances du Dr Stewart.

Le conseil d’administration du St. Joseph's Health System a confirmé lundi avoir approuvé les vacances du Dr Stewart, mais n’a pas précisé s’il était au courant qu’il se rendrait à l’étranger.

La présidente du Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton, Melissa Farrell, qui fait partie du conseil d’administration, a confirmé pour sa part qu’elle savait que le Dr Stewart s’en allait à l’étranger pour ses vacances.

Malgré ces précautions, le Dr Stewart a tout de même été renvoyé.

Ceci signifie que toutes les conditions du contrat du Dr Stewart seront respectées par les deux parties, peut-on lire dans un communiqué diffusé lundi par le conseil d’administration.

Le Dr Stewart a donc été licencié sans motif et a droit à 24 mois de salaire, ce qui représente plus d'un million de dollars.

Ce n'est que s'il trouve un travail qui offre un salaire supérieur à celui qu’il recevait pour son poste de PDG que l'établissement pourra arrêter le paiement, selon son contrat.

Il a reçu un salaire de 604 083,24 $ et 25 631,76 $ d'avantages imposables en 2019, selon les archives publiques.

Une violation éthique

S'ils le savaient, c'est une violation éthique, a déclaré le Dr Kerry Bowman, qui enseigne la bioéthique à l'Université de Toronto, faisant référence au conseil d’administration qui a permis au PDG d’aller en vacances.

S'ils n'ont pas vu cela comme un problème éthique, cela montre que le système est défectueux.

Les vacances du Dr Stewart ont commencé le 18 décembre et se sont déroulées alors que les établissements de son réseau hospitalier luttaient contre des éclosions de COVID-19.

Mardi, quelques heures après que le public eut appris ses vacances, M. Stewart a démissionné de plusieurs conseils consultatifs sur la santé, dont un comité qui conseille le premier ministre ontarien, Doug Ford.

L’hôpital a annoncé que Winnie Doyle sera sa nouvelle présidente et directrice générale par intérim à partir du 18 janvier. Elle était auparavant vice-présidente exécutive des programmes cliniques et a déjà été présidente par intérim.

Maintenant, sous la direction de Mme Doyle, nous continuerons à fournir les soins de santé excellents et compatissants sur lesquels les gens de nos communautés ont appris à compter, a déclaré le conseil d'administration dans le communiqué publié lundi.

Avec les informations de Bobby Hristova, de CBC News

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !