•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La quasi-totalité de la capacité des soins intensifs utilisée en Saskatchewan

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Vue aérienne de l'Hôpital général de Regina, en hiver.

Lundi, 197 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19 en Saskatchewan, dont 31 aux soins intensifs.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan affirme que 95 % des lits disponibles en soins intensifs sont à l’heure actuelle occupés, dont près d’un tiers par des patients atteints de la COVID-19. 

Selon les chiffres de l’Autorité de la santé, la Saskatchewan compte 75 lits réservés pour les services des soins intensifs. Lundi, 31 patients avec des symptômes de la COVID-19 occupent une partie de ces lits.

Le professeur adjoint au Collège de médecine de l'Université de la Saskatchewan, le Dr Kyle Anderson, estime que le système médical ne déborde pas encore. Cependant, cela pourrait être le cas d’ici deux ou trois semaines si le nombre de cas continue d’augmenter. 

Nous ne voulons pas en arriver à ce point et nous n’en sommes pas encore là, mais la situation peut se détériorer rapidement, prévient le médecin.

La province est sur un pied d’alerte

L’Autorité de la santé assure que, si la situation venait à se détériorer, elle pourrait créer de nouvelles places en soins intensifs. Ainsi, le nombre de lits augmenterait de 75 à 393 d’ici le mois de février, au besoin.

L’organisation indique également qu’elle a toujours l’option d’ouvrir les hôpitaux de campagne.

La province les avait mis en place durant l’été 2020 à Regina et Saskatoon dans le but de faire face à une situation d’urgence.

Toutefois, le Dr Kyle Anderson s’inquiète des répercussions que la hausse des cas pourrait avoir sur les patients qui ne sont pas atteints de la COVID-19.

Des pénuries peuvent avoir lieu et les ressources devront être rationnées une fois que le système sera surchargé, avertit le Dr Anderson.

Avec les informations de Karolina Rozwadowski et Jean-Baptiste Demouy

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !