•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restrictions assouplies dans certaines communautés du Nunavut

Arviat et Whale Cove, qui ont connu des éclosions importantes de COVID-19, ne recensent aucun nouveau cas depuis deux semaines.

La façade extérieure du centre de santé d'Arviat.

La communauté d'Arviat située dans le sud du Nunavut dénombre environ 2500 habitants.

Photo : CBC / Jordan Konek

Radio-Canada

Les autorités sanitaires du Nunavut annoncent un ajustement des restrictions sanitaires dans certaines des collectivités les plus touchées par la COVID-19 ces derniers mois.

Le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson, a déclaré par communiqué lundi que la mesure survient alors qu'Arviat et Whale Cove n’ont recensé aucun nouveau cas de COVID-19 depuis deux semaines.

À partir de demain, les restrictions de voyage seront levées, bien que les voyages non essentiels ne soient toujours pas recommandés. Par ailleurs, les bureaux gouvernementaux, la plupart des entreprises privées et les écoles peuvent rouvrir.

Michael Patterson, médecin hygiéniste en chef du Nuvavut

Le Nunavut a enregistré 266 cas et un décès depuis le début de la pandémie. Le territoire a imposé aux Nunavummiut un confinement général le 18 novembre après avoir recensé 70 cas du nouveau coronavirus, notamment dans ces deux collectivités.

Si les restrictions ont depuis été assouplies dans les autres communautés du territoire, les résidents d’Arviat ont continué à devoir limiter leurs déplacements et leurs rassemblements.

Il sera ainsi possible d’augmenter la limite de personnes dans les rassemblements intérieurs à 10 personnes plutôt que 5, en plus des membres d’un même ménage. Pour les rassemblements extérieurs, la limite sera désormais de 50 participants.

La pandémie reste une réalité

Le Dr Patterson ajoute qu’il ne faut toutefois pas se réjouir trop vite, car la maladie demeure une menace à la santé publique.

Bien que ce soit une bonne nouvelle, je tiens à rappeler à tout le monde qu’il faudra attendre la fin janvier pour déclarer la fin des éclosions. Pour la santé et la sécurité de tous, il est important que nous continuions tous à suivre les mesures de santé publique en vigueur, a-t-il indiqué.

L’épidémie à Sanikiluuaq a été officiellement déclarée terminée le 18 décembre, soit 28 jours après que le dernier cas eut été rétabli.

La campagne de vaccination entamée

Le Nunavut a reçu son premier chargement de 6000 doses du vaccin de Moderna le 30 novembre. 

Les premières inoculations ont été réalisées le 6 janvier auprès de 28 aînés dans une résidence d’Iqaluit.

Du côté des collectivités, des cliniques de vaccination ont eu lieu lundi à Igloolik et à Gjoa Haven. Les villages d'Arviat et de Cambridge accueilleront leurs cliniques le 14 janvier.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !