•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Katherine Levac veut montrer « du vrai monde à la télé »

L'humoriste Katherine Levac sourit  devant un champ de verdure.

La Franco-Ontarienne Katherine Levac anime la neuvième saison de « L'amour est dans le pré ».

Photo : Attraction Images

« Avec la pandémie, on fait de plus en plus de place aux "vraies personnes" qui existent dans notre société, mais à mon avis, il en manque encore un peu », estime Katherine Levac. À l’animation de L’amour est dans le pré, elle veut donc contribuer à diversifier les visages du paysage télévisuel.

À compter du 14 janvier, le public assistera aux premiers pas de l’humoriste à la barre d’une émission de télévision. Animer n’était pas dans les plans de la Franco-Ontarienne, qui avoue plutôt s’être laissée séduire par l’authenticité de L’amour est dans le pré.

Et puis, habituée de parcourir le Québec et l'Ontario pour aller à la rencontre de son public, l’artiste ne cache pas qu'elle s’ennuyait de la vie de tournée, mise sur pause avec la fermeture des salles, au printemps dernier. L’amour est dans le pré est venu combler une petite peine que j’avais, avec la pandémie, de ne voir personne, précise-t-elle.

[Les candidats] nous ouvrent leur cœur, leur vie, leur famille, leur ferme. Pour moi, de les voir dans une quête aussi sincère et d’une grande générosité, ça me touche tout le temps.

Katherine Levac, animatrice de « L’amour est dans le pré »

La trentenaire originaire de Saint-Bernardin, dans l’est ontarien, suit assidûment la téléréalité depuis la première saison. Ayant elle aussi grandi sur une ferme, Katherine Levac s’identifie aux candidats et c’est ce qui a facilité sa première expérience d’animation à la télé, croit-elle.

Je me sentais à l’aise, dans une zone de confort en allant parler à des gens du milieu agricole, explique-t-elle. Ça m’a aidée à soutirer quelques informations, mais surtout créer des liens, mettre l’autre en confiance.

Katherine Levac se dit heureuse de contribuer à faire découvrir des personnalités issues de milieux ruraux qui ont moins l’habitude d’être vues et entendues dans la sphère publique. L’émission peut également permettre, à son avis, d’enrayer les clichés comme celui de l’agriculteur un peu macho et loin de ses émotions.

Ce ne sont pas des gens à qui on a souvent demandé : "Hey, comment tu vas aujourd'hui?" Mais ça ne veut pas dire qu’ils ressentent moins d’émotions… Ils en vivent, des choses. C’est juste qu’ils sont moins habitués à les verbaliser, à en parler.

Katherine Levac, animatrice de « L’amour est dans le pré »

En donnant l’exemple d’Alex, le premier candidat homosexuel que le public découvrira cette saison, l’animatrice expose certaines réalités vécues loin des grandes villes.

Lui est homosexuel, il est agriculteur et il est en Beauce. Ça, ce sont trois bonnes couches de difficultés pour trouver quelqu'un, fait-elle valoir. [Alex] l’a dit : "Je ne veux pas passer à la télé, je veux trouver l’amour [...] et j’ai besoin de cette tribune-là."

Un homme dans la trentaine sourit, les bras croisés, devant un pré dans lequel on aperçoit des silos.

Alex, 30 ans, est le premier candidat homosexuel participant à l'émission « L'amour est dans le pré ».

Photo : Attraction Images

À titre de téléspectatrice, Katherine Levac avoue avoir toujours eu un couple chouchou dans les saisons précédentes. Cette fois, elle a pris plaisir à se découvrir des affinités avec chacun des candidats de la neuvième mouture.

« Ce n’est pas Occupation double »

Depuis que le public sait qu’elle anime la téléréalité, la Franco-Ontarienne se fait souvent demander si elle compte faire des blagues, un peu comme le fait son collègue et ami de longue date Jay du Temple, qui se moque affectueusement des candidats d’Occupation double.

Selon elle, l’humour sarcastique ou moqueur ne se prête pas au ton de L’amour est dans le pré, où les participants cherchent réellement un ou une partenaire de vie.

Occupation double, c’est un jeu… comme une game de Loups-garous! On compare beaucoup les deux émissions, mais ce n’est pas du tout la même chose! Les gens sur une ferme ne veulent pas être influenceurs et gagner une maison. Ils ont une chose à gagner : c’est l’amour!

Katherine Levac, animatrice de « L’amour est dans le pré »

Même si l’heure n’est pas à la blague, la nouvelle animatrice affirme toutefois que le public reconnaîtra son style. Évidemment, j’arrive avec une couleur, une sincérité et une authenticité, si j’ai envie de poser une question ou de faire un commentaire, promet-elle.

La neuvième saison de L’amour est dans le pré sera diffusée sur les ondes de Noovo à compter du 14 janvier.

Avec la collaboration de Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !