•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre étape franchie pour le projet de logements au château d’eau de Sudbury

Un croquis architectural d'un édifice à plusieurs étages

Le projet est l'initiative du promoteur immobilier Dario Zulich et du réseau I Believe.

Photo : Centreline Architecture

Radio-Canada

Lundi après-midi, le comité de planification de la Ville du Grand Sudbury a approuvé un changement au règlement zonage pour permettre la construction d’un édifice comprenant 38 logements près de l'ancien château d'eau ainsi que des bureaux où seraient offerts des services pour les locataires.

Joscelyne Landry-Altmann, la conseillère municipale qui représente le quartier où sera érigé l’édifice, appuie le projet de logement Peace Tower.

Elle affirme qu’il s’agit d’un très bon projet qui reçoit aussi l'appui des citoyens du secteur.

En mars de l’an dernier, le conseil municipal du Grand Sudbury avait appuyé le projet en lui allouant 5,7 millions de dollars par l’entremise du programme Logements pour de bon de la province.

Les élus municipaux avaient voté à l’unanimité en faveur de la proposition soumise par le promoteur immobilier Dario Zulich et le réseau I Believe, dirigé par la Sudburoise Eileen Mahood.

Le château d’eau est la propriété de M. Zulich depuis 2016, qui compte faire don du terrain au réseau I Believe.

En 2019, il a rebaptisé le château d’eau Peace Tower, à la mémoire du pasteur Jeremy Mahood, décédé plus tôt cette année-là.

L'ancien château d'eau emblématique de Sudbury.

Le château d'eau de Sudbury est la propriété de l'homme d'affaires Dario Zulich.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Un organisme sans but lucratif sera responsable de la gestion de l’édifice de logements abordables.

Un des membres du comité, Michael Cullen, indique que le projet vise à fournir des logements abordables pour différentes personnes, que ce soit des jeunes, des adultes ou des membres des communautés autochtones.

Selon M. Cullen, le coût du projet pourrait s’élever entre 10 et 12 millions de dollars.

Les prochaines étapes consistent à obtenir du financement supplémentaire et à rassembler tous les partenaires, affirme M. Cullen.

Ce financement pourrait venir du gouvernement fédéral et de la communauté.

On espère que les travaux sur le terrain commenceront d'ici l'été, ajoute-t-il.

La construction de l’édifice devrait prendre entre 18 et 24 mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !