•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restrictions sanitaires : le gouvernement Ford reçoit 5 recommandations

Une rue déserte à Toronto.

Le couvre-feu ne fait pas partie des recommandations des experts de la santé.

Photo : Radio-Canada / Dean Gariepy

Radio-Canada

Les experts en santé publique qui conseillent le gouvernement Ford recommandent plusieurs restrictions supplémentaires afin de limiter la propagation de la COVID-19, selon ce qu'ont confirmé plusieurs sources proches du gouvernement à Radio-Canada.

Imposer un couvre-feu n'en fait toutefois pas partie.

Le cabinet de Doug Ford se réunit lundi en fin d'après-midi afin de décider de les mettre en application ou non. Une annonce suivra mardi, selon le gouvernement.

Les 5 mesures proposées

  • Limiter les rassemblements sociaux à 5 personnes à l'extérieur, contre 10 actuellement
  • Raccourcir les heures d'ouverture pour les entreprises essentielles (ouvertures plus tardives, fermetures plus tôt dans la journée)
  • Limiter les activités de construction, mais permettant la poursuite des chantiers de construction essentiels, comme les infrastructures de soins de santé essentielles, les infrastructures critiques et résidentielles
  • Restreindre le travail présentiel : aucun employé ne peut être admis dans les bureaux à moins qu'il ne soit jugé essentiel
  • Déclarer un autre état d'urgence

En conférence de presse lundi après-midi, la médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario a reconnu selon [sa] compréhension que l'option du couvre-feu avait été écartée à ce stade, mais que d'autres mesures sévères sont envisagées.

La Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario, regarde ses notes pendant une conférence de presse.

À la question de savoir pourquoi le couvre-feu serait rejeté, la Dre Barbara Yaffe a répondu qu'il n'y a pas de preuve tangible de son efficacité, d'après les expériences similaires à travers le monde.

Ces couvre-feux ont été mis en place [en plus de] plusieurs autres mesures. Il est donc difficile d’évaluer quelle partie de cela a eu un impact, et est-ce que le couvre-feu a vraiment fonctionné.

Une citation de :Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario

La Ville de Melbourne, entre autres, a instauré un couvre-feu avec succès cet été.

La Dre Yaffe a aussi exprimé des craintes au sujet de l'application d'une telle décision par les forces de l'ordre, ainsi que de la potentielle stigmatisation de certains quartiers.

Outre la protection du système de santé, toute mesure considérée en ce moment par l'Ontario doit tenir compte de tous les autres impacts en termes de bien-être social, de santé mentale, etc., selon elle.

De nouvelles modélisations présentées mardi

De récentes modélisations sur l'évolution de la propagation de la COVID-19 sont aussi attendues pour mardi. Vendredi, Doug Ford a affirmé que ces projections vont nous faire tomber de nos chaises.

C'est sur ces modélisations que se basent les experts de la table consultative sur la COVID-19 pour établir ses recommandations.

Ces dernières semaines, le nombre de contaminations par le nouveau coronavirus a plusieurs fois atteint de nouveaux sommets dans la province.

Lundi, l'Ontario a franchi le seuil des 5000 morts depuis le début de la pandémie.

Un couvre-feu quotidien est entré en vigueur samedi au Québec. Tout déplacement non essentiel y est interdit de 20 h à 5 h, et ce, au moins jusqu'au 8 février.

Avec les informations de Natasha MacDonald-Dupuis, Mathieu Simard et Mike Crawley

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !