•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un semestre accueilli avec une certaine appréhension à l'Université de Moncton

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le bâtiment vu de loin, dans la neige.

Le centre des technologies et sciences de la santé de l'Université de Moncton en janvier 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C'est le retour à l'université lundi pour la communauté étudiante de l'Université de Moncton. Cela signifie aussi le retour des cours suivis en ligne, ce qui comporte son lot de défis.

La session d'hiver se déroulera principalement en ligne, à l'exception de certains cours pratiques.

Certains étudiants redoutent déjà les mois à venir, remarque Alain Lavoie, vice-président académique de la Fédération des étudiants et des étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM).

Alain Lavoie interviewé dehors en hiver.

Alain Lavoie, vice-président académique de la Fédération des étudiants et des étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM), en janvier 2021.

Photo : Radio-Canada

Les étudiants n’ont pas hâte de revenir malheureusement, ils restent marqués du premier semestre, dit-il. Nos profs travaillent très tard le soir, ils doivent faire du travail supplémentaire, la même chose pour les étudiants.

Hazel Maillet est l’une de ces personnes qui ont encore la dernière année fraîche à la mémoire. C’était probablement mon semestre le plus difficile que j’ai eu, dit l’étudiante de troisième année.

Hazel Maillet, étudiante à l'Université de Moncton, interviewée à l'extérieur dans la neige en janvier 2021.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hazel Maillet, étudiante à l'Université de Moncton.

Photo : Radio-Canada

Une minorité de professeurs n’était pas si accommodants, observe-t-elle, précisant que la situation était probablement attribuable au stress.

Tout le monde, on est un peu perdus, mais la majorité des profs étaient super accommodants, super gentils, mentionne-t-elle.

La fédération étudiante a soumis une liste de propositions à l'administration de l'université. Elle demande notamment que les cours en direct soient enregistrés, mais elle attend toujours des réponses.

Selon Gilles Roy, vice-recteur à l'enseignement et à la recherche de l'Université de Moncton, l'institution a appris de l’expérience de 2020 et la vie universitaire devrait s’en trouver enrichie en ce début de session.

Gilles Roy donne une entrevue par webcam.

Gilles Roy, vice-recteur à l'enseignement et à la recherche de l'Université de Moncton, en entrevue par webcam en janvier 2021.

Photo : Radio-Canada

On a appris des bonnes pratiques, des choses qui allaient peut-être un peu moins bien, promet M. Roy. Les professeurs vont faire des ajustements à leur mode d’enseignement, par exemple pour essayer de rendre l’expérience étudiante encore plus positive, encore plus intéressante à la session d’hiver.

L’Université de Moncton dit qu'elle continue d'offrir une série d’ateliers au corps professoral, pour l'aider à perfectionner ses techniques d’enseignement virtuel.

D’après le reportage d’Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !