•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La popularité du ski de fond en hausse en Saskatchewan malgré la pandémie

Une jeune femme porte un bonnet et se trouve dehors

La fondeuse originaire de Saskatoon, Trinity Wyshynski croit que l'engouement pour le ski de fond cette année est en lien avec la pandémie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Saskatchewan devrait connaître une saison exceptionnelle de ski de fond à cause des conditions météorologiques plus favorables, et ce, malgré le contexte de la pandémie.

La popularité du sport est telle que les articles de ski se font de plus en plus rares dans les magasins de vente d’équipements sportifs.

Le gérant du magasin Fresh Air Experience à Regina, Trevor Norgan, travaille dans la vente et la location d’équipements de ski depuis une quinzaine d’années et il explique qu’il n’a pas encore observé une telle frénésie depuis longtemps.

On observe un engouement fou pour ce sport cette année, je n’ai jamais vendu autant de skis et il y a de nouveaux adeptes qui viennent au magasin, explique M. Norgan.

Trevor Norgan dans un sentier de ski de fond.

Le gérant du magasin Fresh Air Experience à Regina, Trevor Norgan, dit qu'il n'a pas vu autant d'engouement pour le ski de fond en 15 ans d'activité.

Photo : Trevor Norgan

D’ailleurs, son entreprise a souvent été en rupture de stock au-delà de ce que le commerçant aurait pu imaginer.

Souvent même pas le temps de mettre les articles sur les tablettes qu'ils sont déjà vendus.

La fondeuse originaire de Saskatoon, Trinity Wyshynski, 15 ans, a aussi remarqué un engouement cette année pour son sport de prédilection qu'elle pratique en moyenne au moins deux fois par semaine.

La fondeuse originaire de Saskatoon, Trinity Wyshynski, debout, avec son équipement.

La fondeuse originaire de Saskatoon, Trinity Wyshynski croit que l'engouement pour le ski de fond cette année est en lien avec la pandémie car les gens ont envie de bouger.

Photo : Radio-Canada / Trinity Wyshynski

Elle soutient que le magasin où elle achète normalement son équipement n'a pas été en mesure de répondre à la demande de ses clients cette année. Heureusement, dit la jeune femme, ses parents ont été prévoyants en achetant son équipement en automne.

Elle croit que la popularité du ski observé cet hiver est en lien avec la pandémie, puisque cela reste une des rares façons pour les gens de bouger.

Même constat chez l’entraîneuse de ski de fond, Marie-Ève Bussières qui constate que les gens ressortent leur équipement et se remettent à l’activité physique.

D’ailleurs, le stationnement du centre de ski qu’elle et son fils de 14 ans, William, fréquentent est plus achalandé qu’à l’habitude. Mais elle précise que les mesures de distanciation sont néanmoins observées afin d'assurer la sécurité des adeptes.

Retombées économiques

Le commerçant Trevor Norgan croit que c’est un contexte favorable pour les entreprises de ski locales.

Il rapporte qu’il a vendu deux fois plus d'équipements que la normale. Au-delà de son commerce, il pense que cela va engendrer des retombées économiques pour les villes.

C’est bon pour les villes, tant à Regina qu’à Saskatoon, les gens qui découvrent les nombreux sentiers de ski de fond à proximité dont ils ignoraient l'existence.

Fin décembre,la Saskatchewan a levé la limite de 150 places imposées aux stations de ski dans son plan de réouverture de la province.

Plusieurs stations de ski ont automatiquement lancé la saison dans les heures qui ont suivi la décision afin d’éviter de perdre davantage de revenus après une précédente saison minée économiquement par les débuts de la pandémie.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !