•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les patinoires pour tromper le deuxième confinement

Des dizaines de personnes patinent sur l'anneau de glace du parc Beauséjour de Rimouski, le 10 janvier 2021.

La patinoire du parc Beauséjour, à Rimouski, était achalandée en fin de semaine.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Les patinoires de l'Est ont la cote ces jours-ci, alors qu'il est toujours permis de patiner à l'extérieur, en solo ou avec les membres de sa bulle familiale.

Après le temps doux qui a forcé leur fermeture, certaines patinoires comme celles de la Ville de Sept-Îles sont à nouveau accessibles au public depuis vendredi, quoiqu'avec certaines contraintes supplémentaires en raison du confinement.

On est contents de pouvoir accueillir les gens à l'extérieur. On a travaillé fort pour respecter les règles, indique le superviseur aux loisirs de la Ville de Sept-Îles, Éric Smith.

Un homme et un enfant se passent la rondelle sur une patinoire.

Certains jeunes sont déçus de ne plus pouvoir jouer au hockey en équipe.

Photo : Radio-Canada

Il explique que les patinoires extérieures peuvent accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et que la distanciation de deux mètres doit être respectée entre les bulles familiales. Or, les activités de groupe, comme le hockey, ne sont plus permises. Les filets ont donc été retirés des patinoires.

Le site est super achalandé. On a dû intervenir au moins une fois samedi, alors ce n'est pas si pire pour toute la journée.

Éric Smith, superviseur aux loisirs de la Ville de Sept-Îles

On a mis des repères pour que le deux mètres soit respecté. Et pour ceux qui veulent prendre des marches dans le bois, on a un sentier de 4 km et un sentir de ski de fond de 8 km, ajoute M. Smith.

Il précise que les patinoires intérieures sont fermées, mais que le chalet de services est ouvert afin que les usagers puissent y enfiler leurs patins et utiliser les toilettes.

Un maximum de 16 personnes peuvent y entrer à la fois. Un employé est chargé de noter les noms et les numéros de téléphone des usagers, et de veiller au respect des règles sanitaires.

Des dizaines de patineurs sur la glace.

La patinoire du parc Beauséjour de Rimouski, le 10 janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

À Rimouski, l'anneau de glace du parc Beauséjour a aussi été très populaire au cours de la fin de semaine.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, avance que le prêt gratuit de matériel a encouragé les citoyens à prendre d’assaut les patinoires.

Il y a plus de 600 paires de patins qui ont été prêtées ici dans le parc Beauséjour dans les dernières semaines pour vraiment permettre à la population de sortir dehors, de faire de l’exercice, parce qu’on sait comme c’est important présentement, souligne le maire.

Des patineurs au parc Beauséjour de Rimouski, le 10 janvier 2021.

Un maximum de 200 personnes peuvent patiner en même temps sur le sentier glacé du parc Beauséjour.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !