•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arnold Schwarzenegger livre un puissant message sur Trump et le raid du Capitole

Arnold Schwarzenegger portant un complet bleu et une cravate verte.

Arnold Schwarzenegger, qui s'est toujours décrit comme un fier membre du Parti républicain, a tenu des propos très durs à l'endroit de Trump et de ses adeptes.

Photo : Reuters / Wolfgang Rattay

Radio-Canada

L’acteur devenu homme politique, qui est l'ancien gouverneur républicain de la Californie (de 2003 à 2011), a livré un long et poignant message sur Twitter, décrivant Donald Trump comme le pire président des États-Unis et comparant les Proud Boys ayant participé à l’attaque de mercredi contre le Capitole aux membres du régime nazi.

Dans une vidéo de plus de sept minutes, Schwarzenegger s’est ouvert comme jamais auparavant, évoquant ses origines autrichiennes et le climat dans lequel il est venu au monde, deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1947.

Comparaison avec la Nuit de cristal nazie

J’ai grandi en Autriche. Je connais très bien la Kristallnacht, ou la Nuit de cristal, une nuit de carnage contre le peuple juif menée en 1938 par l’équivalent nazi des Proud Boys. Mercredi, c’était le jour de la Kristallnacht ici même aux États-Unis.

M. Schwarzenegger fait ici référence au pogrom contre le peuple juif du IIIe Reich survenu dans la nuit du 9 au 10 décembre 1938, un ensemble d’exactions ordonnées par le chancelier du Reich, Adolf Hitler, qui a mené à l’assassinat de centaines de personnes juives et à la déportation de 30 000 d’entre elles vers les camps de concentration.

Il s'agit d'un événement important dans la vague antisémite en Allemagne qui a précédé la Shoah, le génocide des Juifs.

Les Proud Boys sont un groupe d'extrême droite majoritairement pro-Trump. Ils étaient nombreux à participer à l'attaque contre le Capitole.

La foule n’a pas seulement brisé les fenêtres du Capitole; elle a brisé les idées que nous tenions pour acquises [...] et piétiné les principes sur lesquels notre pays s’est construit.

Arnold Schwarzenegger

Les ravages du cynisme, de l’égoïsme et des mensonges

Schwarzenegger a poursuivi en expliquant les conséquences désastreuses du régime nazi sur la population.

En grandissant, j’étais entouré d’hommes brisés qui noyaient dans l’alcool leur culpabilité d’avoir participé au régime le plus diabolique de l’histoire. Ce n’étaient pas tous des antisémites enragés ou des nazis. La plupart d’entre eux ont simplement suivi, étape par étape, le chemin vers le bas.

Pour la première fois, il a raconté comment son père, complètement détruit par ce qu’il avait vécu, s’est mis à boire et à être violent envers sa femme et ses enfants.

Mon père arrivait à la maison, saoul, une ou deux fois par semaine. Il criait, nous frappait et faisait peur à ma mère. Je ne le tenais pas entièrement responsable de ses actes, parce que le voisin faisait la même chose à sa famille, comme son voisin à lui, explique-t-il.

Tout ça a commencé par des mensonges, encore des mensonges et de l’intolérance. [...] Nous devons être conscients des conséquences désastreuses du cynisme et de l’égoïsme.

Arnold Schwarzenegger

Des paroles assassines pour Trump

L’ancien gouverneur, qui s’est toujours décrit comme un fier membre du Parti républicain, a réservé ses mots les plus durs au président Donald Trump.

Le président Trump a cherché à renverser les résultats de l’élection, une élection juste. Il a cherché à mener un coup d’État en trompant les gens avec des mensonges. Mon père et mes voisins ont également été bernés par des mensonges, et je sais où de tels mensonges peuvent mener, a-t-il affirmé.

Le président Trump est un leader raté. Il passera à l’histoire comme étant le pire président des États-Unis. La bonne nouvelle, c’est qu’il aura bientôt aussi peu d’importance qu’un vieux tweet.

Arnold Schwarzenegger

Il s'est ensuite tourné vers les membres du Parti républicain qui ont obéi au président au doigt et à l’œil : Qu’allons-nous faire des responsables élus qui ont permis [à Trump] de propager ses mensonges et de fomenter sa trahison?

Citant Theodore Roosevelt, Schwarzenegger a lancé un message clair à ces personnes, qu’il voit comme des complices de l’attaque contre le Capitole : Le patriotisme signifie de soutenir le pays. Cela ne veut pas dire de se ranger du côté du président.

L’épée de Conan le barbare

Soulignant le travail des personnes qui ont mené à bon terme la certification de Joe Biden malgré la zizanie – une grande démonstration de démocratie –, il a appelé les élus et élues à retrouver leur cœur de gens s'intéressant au service public et à penser aux intérêts du plus grand nombre avant les leurs ou ceux de leur parti.

Il a ensuite sorti l’épée dont il s’était servi pour son rôle dans le film Conan le barbare, sorti en 1982, pour en faire une comparaison avec la démocratie.

Plus vous frappez une épée avec un marteau, la chauffez dans les flammes et la plongez dans l’eau froide [...], plus elle sera forte. Notre démocratie est comme l’acier de cette épée : plus vous la trempez, plus elle sera puissante.

Arnold Schwarzenegger a terminé sa vidéo sur un message appelant à l’unité et à la guérison nationale, accordant au passage toute sa confiance au président élu Joe Biden.

À ceux et celles qui croient pouvoir renverser la Constitution américaine, sachez ceci : vous ne gagnerez jamais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !