•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couvre-feu : des dizaines d’amendes distribuées en Estrie

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un policier remplit une contravention.

Les policiers ont remis des constats d'infraction à des citoyens qui ont refusé de respecter le couvre-feu à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Laurent Ulrich

Radio-Canada

L’imposition d’un couvre-feu au Québec ne fait pas l’unanimité. Des citoyens sont sortis dans les rues un peu partout en Estrie et au Centre-du-Québec samedi pour manifester leur mécontentement. Des dizaines de constats d’infraction ont été distribués.

À Sherbrooke, une dizaine de constats d’infraction ont été remis à des manifestants qui ont bravé l’interdiction de circuler après 20 h. 

Les manifestants semblent somme toute pacifiques, ils collaborent, sauf une ou deux exceptions qui sont un peu déçues, a indiqué le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell.

Il y aura une présence policière accrue dans les rues de Sherbrooke dimanche soir pour faire respecter le couvre-feu.

Une vingtaine de personnes se sont réunies au parc Miner à Granby en début de soirée, mais elles sont parties avant le début du couvre-feu. La police locale indique que les gens ont bien collaboré.

Seuls trois constats d’infraction ont été remis à des Granbyens entre 20 h et 5 h : un en soirée et deux pendant la nuit.

La Sûreté du Québec (SQ) a pour sa part confirmé avoir donné des contraventions lors de rassemblements organisés sur son territoire.

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées à Drummondville. La SQ confirme avoir remis quelques constats d’infraction pour non-respect du port du couvre-visage.

De tels rassemblements ont aussi eu lieu à Gatineau et à Trois-Rivières. Ailleurs, comme au Saguenay, c'était plutôt le calme plat.

Mais mis à part quelques incidents la Sûreté du Québec s'est finalement dite satisfaite de la collaboration des Québécois. Sur son compte Twitter, elle a signalé en fin de soirée que ses agents allaient continuer à patrouiller dans le but de faire respecter toutes les règles en vigueur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !