•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Espagne paralysée par une tempête de neige historique

Un homme prenant une photo devant la Puerta de Alcala, à Madrid.

La tempête Filomena a fait trois morts en Espagne en plus de causer le chaos dans une partie du pays.

Photo : afp via getty images / GABRIEL BOUYS

Radio-Canada

Le gouvernement espagnol va envoyer dimanche des convois pour assurer les approvisionnements en vaccins contre la COVID-19 et en nourriture dans les zones qui se sont retrouvées isolées par les chutes de neige historiques dues à la tempête Filomena qui a frappé le centre du pays et entraîné la mort de quatre personnes.

Dans la région de Madrid, les secours sont venus en aide à 1500 personnes piégées dans leur véhicule, et les autorités ont appelé les Espagnols à rester chez eux.

Les prévisionnistes ont aussi prévenu que les conditions météorologiques allaient rester compliquées la semaine prochaine avec des températures qui pourraient chuter jusqu’à -10 degrés Celsius. 

En raison de la forte neige à Madrid, l’aéroport a suspendu ses opérations au moins jusqu’à dimanche soir, a dit sur Twitter la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya. 

Environ 20 000 km de routes dans le centre de l’Espagne ont été touchés par la tempête et le gouvernement a prévu envoyer des convois pour apporter des vaccins et des vivres aux personnes dans le besoin, a déclaré samedi le ministre des Transports, Jose Luis Abalos. 

L’agence espagnole de météorologie a indiqué qu’il était tombé samedi entre 20 et 30 cm de neige à Madrid. 

Opération déneigement

Les autorités étaient prises dimanche dans une course contre la montre pour déneiger à Madrid et dans une partie de l’Espagne avant l’arrivée d’une vague de froid inédite.

Notre objectif est de profiter de chaque minute avant lundi lorsque se produira la chute de température, pour déneiger les principaux axes avant que la neige se transforme en glace, a annoncé samedi soir le maire de Madrid, José Luis Martinez-Almeida, sur la chaine Sexta.

Un homme déneige un trottoir.

La tempête a amené plus de 50 cm de neige dans la capitale espagnole, une première depuis des décennies.

Photo : Getty Images / Pablo Blazquez Dominguez

D’ici la fin de la semaine, il sera très difficile de se déplacer dans la capitale, où la neige a arrêté de tomber samedi après-midi, a-t-il averti.

À Madrid, l’armée a dû être déployée pour déneiger les pistes de l’aéroport qui restaient fermées au moins jusqu'à dimanche après-midi, ainsi que les accès aux hôpitaux, toujours sous pression en raison de la pandémie de COVID-19.

Selon le gouvernement, la circulation restait suspendue ou perturbée sur plus de 700 routes dimanche matin, tandis que les trains en provenance ou à destination de Madrid étaient annulés jusqu’à dimanche après-midi. 

La tempête Filomena se déplaçait dimanche vers la Catalogne et l’Aragon (nord-est du pays), régions affectées par des chutes de neige moins importantes que le centre du pays la veille.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !