•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction résidentielle est en plein essor au Canada malgré la pandémie

Immeubles à Vancouver

La valeur des permis de construction résidentielle a atteint de nouveaux sommets au Canada en 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Ce fut une année record pour la valeur des permis de construction résidentielle dans presque toutes les provinces au Canada en 2020, malgré les premières inquiétudes selon lesquelles la pandémie ferait dévaloriser les prix des logements et ralentirait la construction.

Selon de récentes données de Statistique Canada, la Colombie-Britannique était en tête du peloton avec une augmentation de 27,8 % de la valeur des permis de bâtir du secteur résidentiel en novembre par rapport au mois de septembre. Partout au pays, leur valeur a augmenté de 10 % pour atteindre un total de 6,4 milliards de dollars.

Les données indiquent la valeur désaisonnalisée des permis de bâtir et non les mises en chantier réelles ou le nombre de logements qui est le coût estimé de l'achèvement du projet. Toutes les provinces, à l'exception de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard, ont affiché une augmentation mensuelle de la valeur des permis de construction résidentielle.

Un économiste de Statistique Canada, Michael Straw, affirme que quelques grands projets à Vancouver et sur l'île de Vancouver ont contribué à faire avancer les données en faveur de la Colombie-Britannique en novembre, notamment un complexe d'appartements de 25 millions de dollars à Surrey et un complexe de 23 millions de dollars à East Vancouver.

L'Ontario montre également de la vigueur dans ce secteur, avec des sommets presque records au cours des quatre derniers mois.

Contrairement à l'Ontario et au Québec, la Colombie-Britannique n’a jamais fermé le secteur de la construction pour atténuer la propagation de la COVID-19.

Avec les informations de Maryse Zeidler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !