•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmaciens de l’Î.-P.-É. pourront-ils administrer le vaccin contre la COVID-19 ?

Un flacon de vaccin de Moderna contre la COVID-19.

Un flacon de vaccin de Moderna contre la COVID-19.

Photo : CBC / Travis Kingdon

Radio-Canada

Des pourparlers sont en cours entre le bureau principal de la santé publique de l’Île-du-Prince-Édouard et les pharmaciens de la province pour savoir s’ils pourront ou non administrer et distribuer le vaccin contre la COVID-19.

C’est ce qu’a affirmé Erin MacKenzie, directrice générale de l’Association des pharmaciens de l’Île-du-Prince-Édouard.

Les responsables de la santé de l’Î.-P.-É. administrent des doses de vaccin Pfizer-BioNTech depuis plusieurs semaines.

Les premières doses de Moderna ont pour leur part été administrées aux résidents et au personnel des maisons de soins de longue durée vendredi matin.

Actuellement, tous les vaccins COVID-19 de l’Î.-P.-É. sont destinés à ce groupe prioritaire et sont administrés par le personnel infirmier de la santé publique.

Une fois que ces personnes auront reçu le vaccin et que nous passerons à une immunisation généralisée, les pharmaciens seront impliqués pour s’assurer que le plus grand nombre possible de personnes soit vacciné, déclare Erin MacKenzie,

Elle ajoute que cela permettrait un meilleur accès aux vaccins et à une administration plus rapide, puisqu’il y aurait environ 170 pharmaciens capables de se joindre alors au processus.

Erin MacKenzie.

Erin MacKenzie, directrice exécutive de l’Association des pharmaciens de l’Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC/Wayne Thibodeau

L’année dernière, les pharmaciens de l’Î.-P.-É. ont administré environ 70 % de tous les vaccins antigrippaux, et Erin MacKenzie explique qu’ils ont l’habitude de se familiariser avec les nouveaux médicaments, chaque année.

Nous avons aussi beaucoup contribué à l’éducation des patients sur la situation entourant la COVID-19, et en particulier sur ce vaccin, conclut-elle.

Selon les autorités, l’objectif de l’Î.-P.-É. est de vacciner 80 % de la population adulte d’ici la fin de l’été.

Avec les informations de Nicola MacLeod de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !