•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Boeing s'écrase en mer en Indonésie avec 62 personnes à bord

L'appareil a perdu contact avec les contrôleurs aériens quatre minutes environ après son décollage.

Des proches des passagers du vol SJ 182 en pleurs.

Des proches des passagers du vol SJ 182 arrivent au centre de crise de l'aéroport Soekarno Hatta, le 9 janvier 2021 à Jakarta.

Photo : Getty Images / Oscar Siagian

Radio-Canada

Des débris et des morceaux de corps ont été retrouvés sur la zone où a disparu, au large de l'Indonésie, un Boeing 737-500 de la compagnie indonésienne Sriwijawa avec 62 personnes à bord, a indiqué la police au lendemain de l'accident, dimanche.

Ce matin nous avons reçu deux sacs, l'un avec des objets appartenant aux passagers et l'autre avec des morceaux de corps, a indiqué le porte-parole de la police Yusri Yunus à la chaîne Mero TV. La police travaille sur les identifications, a-t-il précisé.

De nombreux bateaux des secours, de l'armée, ainsi que des hélicoptères et des plongeurs ont été déployés dimanche matin après que le site de l'accident a été déterminé dans la nuit, près d'îles touristiques juste au large de Jakarta.

Nous envoyons nos équipes et bateaux sur le site probable où [l'appareil] est tombé après avoir perdu le contact avec les contrôleurs aériens, a déclaré à des journalistes Bambang Suryo Aji, un responsable des services de secours.

Des plongeurs d'élite de la marine indonésienne préparent leur équipement pour une opération de recherche.

Des plongeurs d'élite de la marine indonésienne préparent leur équipement pour l'opération de recherche.

Photo : Getty Images / Ed Wray

Plus tôt, des pêcheurs interrogés sur la chaîne de télévision Kompas ont dit avoir trouvé des débris dans la zone des 1000 îles, au large de la capitale, mais il n'y a eu aucune information officielle sur leur origine.

Inquiets, les proches des passagers se sont rendus à l’aéroport dès qu’ils ont appris la nouvelle. J'ai quatre membres de ma famille dans l'avion, ma femme et mes trois enfants, a raconté en larmes Yaman Zai qui les attendait à l'aéroport de Pontianak. Ma femme m'a envoyé une photo du bébé aujourd'hui... Comment mon cœur pourrait-il ne pas être en morceaux?

Des agents en uniforme parlent à des femmes voilées et portant des masques de protection dans un aéroport en Indonésie.

Les proches de passagers du vol SJY182 de Sriwijaya Air attendent des nouvelles à l'aéroport Supadio de Pontianak.

Photo : Getty Images / LOUIS ANDERSON

L'appareil, qui transportait 62 personnes (50 passagers, dont 10 enfants, et 12 membres d'équipage), devait se rendre à Pontianak, chef-lieu de la province indonésienne du Kalimantan occidental, sur l'île de Bornéo, selon les médias.

Tous les passagers sont de nationalité indonésienne, ont précisé les autorités locales.

L'avion, parti de l'aéroport international de Jakarta Soekarno-Hata, met normalement 90 minutes pour arriver à Pontianak, mais il a perdu contact peu après 14 h 40, heure locale, au-dessus la mer de Java, selon le ministre des Transports du pays.

Le vol SJ182 a perdu plus de 3350 mètres d'altitude (10 000 pieds) en moins d'une minute, quatre minutes seulement après son décollage, indique pour sa part le site de suivi du trafic aérien Flightradar24, spécialisé dans l'analyse des données d'avions.

Dans un communiqué, Sriwijaya Air, qui possède environ 19  appareils Boeing assurant des liaisons avec des destinations en Indonésie et dans le reste de l'Asie du Sud-Est, dit travailler à réunir davantage d'informations. La compagnie n'entend pas faire de commentaires dans l'immédiat.

Carte de l’Indonésie.

Le vol parti de l'aéroport international de Jakarta Soekarno-Hata a disparu des radars quelques minutes après le décollage alors qu'il survolait la mer de Java.

Photo : Google

En octobre 2018, 189 personnes sont mortes dans l'écrasement d'un Boeing 737 MAX qui s'est abîmé dans la mer de Java quelque 12 minutes après le décollage.

Cet accident et un autre en Éthiopie ont été attribués à des problèmes techniques liés au nouveau modèle d'avion, différent du 737-500, et le constructeur aéronautique américain a écopé cette semaine d'une amende de 2,5 milliards de dollars pour avoir induit les autorités en erreur lors du processus d'approbation de l'appareil.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !