•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 à l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive de Mont-Joli

L'hôpital de Mont-Joli.

L'Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) est située au Centre multiservices de Mont-Joli.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent annonce que trois usagers et un employé de l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) de Mont-Joli  sont atteints de coronavirus à la suite d’une éclosion dans l’établissement.

Cette unité située au Centre multiservices de Mont-Joli offre des soins aux personnes nécessitant des interventions de réadaptation intensive et des soins médicaux à la suite d’une maladie ou d’un traumatisme.

L’URFI accueille actuellement neuf usagers et une cinquantaine de personnes y travaillent.

La porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud, indique que l’Unité était déjà sous haute surveillance et que des dépistages systématique y étaient réalisés à la suite d’un cas détecté il y a une semaine. Comme on est en éclosion, les mesures augmentent. On a placé tous les usagers de l’URFI en isolement, les usagers positifs ont été placés en zone chaude. Il va y avoir un suivi très très étroit des symptômes, des signes des usagers qui sont sur l’unité.

Le CISSS indique que des tests seront réalisés tous les trois jours auprès des travailleurs et des usagers.

Un comité de gestion des éclosions et des équipes de prévention et contrôle des infections y ont été déployés. Un soutien médical est assuré et des mesures additionnelles de protection ont également été mises en place dans l’unité, selon les autorités sanitaires.

Par ailleurs, la fréquence des nettoyages et des désinfections a été augmentée, tout comme la surveillance des symptômes des usagers.

Des dépistages périodiques seront réalisés tant chez les travailleurs que les résidents pour suivre la situation de près, assure le CISSS.

Avec les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !