•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une trentaine de spectacles annulés ou reportés à Alma et Saguenay

Les fauteuils vides de la salle Michel Côté à Alma.

La salle Michel Côté à Alma ne présentera aucun spectacle durant le confinement resserré.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Radio-Canada

Avec la prolongation du confinement et la mise en place d'un couvre-feu, une trentaine de spectacles prévus à Saguenay et à Alma sont annulés ou reportés d'ici le 8 février.

Du côté de Diffusion Saguenay, ce sont 17 représentations qui sont touchées, tandis que Ville d'Alma Spectacles en a rayé huit.

Pour sa part, l'Espace Côté-Cour de Jonquière, un diffuseur indépendant avec sa propre salle, annule ou reporte les spectacles de quatre artistes prévus d'ici le 8 février.

Il faut qu'on parle d'abord avec les producteurs des spectacles, pour voir lequel on annule, lequel on reporte. Et pour qu'on puisse proposer aux détenteurs des billets, soit le remboursement ou le report des billets, a expliqué Dario Larouche, directeur général.

Rappelons que tous les rassemblements intérieurs, outre les funérailles, sont dorénavant interdits.

Avec plus de 200 spectacles annulés ou reportés depuis 10 mois, les diffuseurs ne la trouvent plus drôle. Il devient presque impossible de repousser les spectacles parce que les agendas du printemps sont déjà chargés. Comment reporter ces spectacles-là qui sont créés pour le mode COVID-19 alors qu'on ne sait pas à quel moment on va pouvoir réopérer et quelles seront les directives?, s'est interrogée à voix haute Claudine Bourdages, directrice programmation et marketing à Diffusion Saguenay.

À Ville d'Alma spectacles, Stéphanie Girard, la responsable des communications et du développement, a mentionné que même la vente de billets avait dû être adaptée à la situation souvent changeante en temps de pandémie. Nous n'avions pas fait la promotion des spectacles, mais plutôt des bons-cadeaux. On peut parler d'une trentaine de spectateurs à rembourser seulement, a-t-elle chiffré.

Diffusion Saguenay propose d'ailleurs de transformer les billets en bons-cadeaux plutôt qu'en remboursements. Ça aide beaucoup, beaucoup le milieu de la culture puisque c'est de l'argent qui reste dans les coffres pour éventuellement la réinvestir dans la culture, a souligné Claudine Bourdages.

Ainsi, les diffuseurs pourront verser des cachets aux artistes avec l'aide fournie par Québec depuis septembre.

On est heureux de pouvoir quand même continuer à supporter les artistes en faisant partie de cette chaîne-là, a souligné Stéphanie Girard.

Ce qui est ardu, surtout pour le monde du spectacle, c'est de devoir constamment revoir ses plans au fur et à mesure que les règles sanitaires changent. Depuis le mois de mars, on ne fait que faire et défaire ce qu'on fait à mesure, a poursuivi Dario Larouche. Ça use un peu la patience et je dirais notre enthousiasme naturel, a dit pour sa part Stéphanie Girard.

L'annulation a un impact direct sur la réouverture du Théâtre Palace Arvida, alors que le spectacle de réouverture de Québec Issime a été reporté une autre fois.

D'après un reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !