•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de centres de soins comptent pour deux tiers des décès liés à la COVID

Une personne est photographiée à travers une fenêtre au centre de soins longue durée Lynn Valley à North Vancouver, en Colombie-Britannique, le lundi 9 mars 2020.

À ce jour, 602 décès sont survenus dans des centres de soins pour personnes âgées.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Près de deux tiers des personnes ayant succombé à la COVID-19 en Colombie-Britannique étaient des résidents de centre de soins longue durée, selon les données des autorités sanitaires.

Des 970 décès recensés depuis le début de la pandémie dans la province, 602 sont survenus dans les centres de soins pour personnes âgées, ce qui représente 63 % des morts.

De ce nombre, 336 ont été constatés dans des établissements où une épidémie est toujours considérée comme étant active.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Éclosion mortelle au centre Little Mountain Place

La plus importante éclosion s’est produite au centre de soins Little Mountain Place, à Vancouver, où 99 des 114 résidents ont contracté la maladie, et 41 personnes y ont succombé depuis le 22 novembre.

De plus, 70 membres du personnel de l'établissement ont été atteints de la COVID-19.

Un changement dans la divulgation des données

En octobre, la Colombie-Britannique a cessé de préciser le nombre de nouveaux cas et de décès dans les établissements de soins de la province, alors qu’elle publiait ces données au printemps et en été.

Questionnée à ce sujet, la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, a affirmé cette semaine que la province ne disposait pas d’un système permettant la cueillette efficace de ces données et que ce travail surchargeait le personnel.

Pour sa part, la régie de la santé Vancouver Coastal a indiqué que la divulgation quotidienne de ces données poussait un grand nombre de familles à contacter les centres de soins pour obtenir des réponses à leurs préoccupations.

Jeudi, les autorités sanitaires ont fait marche arrière. Les données liées aux centres de soins longue durée seront dorénavant rendues publiques tous les jeudis, selon le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !