•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation du chômage au Canada en décembre

Un homme travaille dans une usine de pelles.

L'économie canadienne a accusé un recul de 63 000 emplois en décembre dernier.

Photo : Radio-Canada/Camille Simard

Après six mois de recul, le taux chômage a recommencé à augmenter au Canada en décembre dernier pour se situer à 8,6 % à la suite d'une perte nette de 63 000 emplois le mois dernier.

Il s'agit d'une augmentation de 0,1 point de pourcentage par rapport au taux de 8,5 % enregistré en novembre, rapporte Statistique Canada dans sa dernière Enquête sur la population active.

Bien que l'emploi à temps plein ait progressé de 36 500 postes le mois dernier au pays, la perte de 99 000 emplois à temps partiel a entraîné une perte nette de 63 000 emplois au Canada, principalement attribuable au resserrement des règles sanitaires au pays, selon l'agence fédérale.

Le nombre de travailleurs autonomes a quant à lui atteint son plus bas niveau depuis février.

Le travail autonome a diminué de 62 000 en décembre, tandis que le nombre d'employés dans les secteurs public et privé a peu varié, souligne Statistique Canada.

Le nombre total d'heures travaillées au Canada a aussi diminué au pays pour la première fois depuis avril, avec un recul de 0,3 %.

En décembre, 1,1 million de travailleurs canadiens ont été touchés par la crise économique liée à la COVID-19 en raison d'une perte d'emploi ou d'heures de travail réduites.

Enquête sur la population active, décembre 2020, Statistique Canada

Cette légère hausse du chômage en décembre met fin à un recul de six mois consécutifs du chômage au Canada depuis les pertes d'emplois massives de la première vague de COVID-19, en avril et mai dernier.

Recul du chômage au Québec

Malgré la fermeture des commerces, restaurants, bars et infrastructures sportives et culturelles au Québec pour tenter de contenir la propagation de la COVID-19, le taux de chômage a régressé de 0,5 point de pourcentage dans la province pour s'établir à 6,7 % par rapport à 7,2 % en novembre.

Outre le Québec, l'Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et l'Alberta ont aussi enregistré un recul de leur taux de chômage respectif en décembre.

Le taux de chômage a littéralement bondi en Nouvelle-Écosse le mois dernier avec une augmentation de 2,2 % soit de 6,7 % en novembre à 8,6 % en décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !