•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La possible prolongation du code rouge préoccupe le ministre de l’Emploi du Manitoba

Deux personnes marchent dans un couloir vide, devant des commerces abandonnés.

Un couloir vide dans le centre commercial Polo Park, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Austin Grabish

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba ne s'engage pas à prolonger son programme de subvention pour les entreprises fermées en raison des mesures sanitaires, bien que la situation des commerces est jugée « préoccupante ».

La province doit dévoiler de nouvelles ordonnances vendredi, ou renouveler celles qui sont en vigueur.

Nous voulons être sûrs que les entreprises sont alimentées pendant ce moment difficile, mais nous n’avons pas de boule de cristal [...] pour savoir à quoi ressemblera la COVID-19, a indiqué le ministre du Développement économique et de l’Emploi, Ralph Eichler.

Le ministre des Finances, Scott Fielding dit que la province est absolument ouverte à apporter des changements à ses programmes d’aide financière, mais que ça dépend vraiment des ordonnances sanitaires.

La province distribue actuellement des subventions d’un maximum de 5000 $ à 10 500 entreprises dans le cadre de la Subvention transitoire du Manitoba.

Nous sommes ouverts à fournir des aides supplémentaires, mais nous devons attendre de voir dans quelle direction on se dirige, ajoute Scott Fielding.

Le premier ministre Brian Pallister a indiqué mercredi que les Manitobains ne devraient pas s’attendre à d’importants changements aux restrictions lorsque les ordonnances sanitaires viennent à terme vendredi.

Jeudi, le médecin hygiéniste en chef adjoint du Manitoba, Jazz Atwall, abondait dans le même sens. Il a dit qu’il n’y a aucune indication que des restrictions pourraient être levées.

Les entreprises devront attendre de voir les nouvelles ordonnances qui seront vraisemblablement publiées vendredi, ajoute le Dr Atwall.

Le ministre du Développement économique et de l’Emploi, Ralph Eichler, devant des micros.

Le ministre du Développement économique et de l’Emploi, Ralph Eichler, avant la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Le ministre reconnaît qu’il est préoccupé par l’impact pour les commerces d’une potentielle prolongation des restrictions actuelles. Nous sommes le 66e jour de la fermeture depuis le 12 novembre. C’est significatif. [...] Nous sommes préoccupés, comme toutes les entreprises, affirme-t-il.

Il ajoute qu’il est lui-même homme d’affaires et qu’il comprend les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises.

Une situation urgente, dit le NPD

Le porte-parole en matière de finances de l’opposition officielle, le député néo-démocrate, Mark Wasyliw, a déclaré que les deux ministres avaient tenu une conférence de presse jeudi pour réitérer des annonces qu’ils avaient déjà faites.

Ce qu’on n’a pas vu, c’est de l'argent nouveau, ni de nouvelles aides pour les petites entreprises, lance-t-il.

Le député soutient que le gouvernement progressiste-conservateur ne s’était pas préparé pour la deuxième vague de COVID-19 et le confinement.

Étant donné que la prolongation des restrictions actuelles est probable, il affirme qu’encore une fois, ce gouvernement n’était pas préparé.

Nous voyons que les petites entreprises au Manitoba doivent faire encore plus de sacrifices pour la santé et la sécurité des Manitobains, alors que le gouvernement n’a aucune aide pour eux, ajoute Mark Wasyliw.

Des commerces ferment tous les jours. C’est une situation urgente.

Avec les informations de CBC

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !