•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Foreurs foncent droit devant malgré l’incertitude

Deux équipes de hockey de la LHJMQ s'affrontent devant des gradins vides.

Les différentes équipes de la LHJMQ jouent devant des bancs vides depuis le début de la saison.

Photo : Radio-Canada / Marc-André-Landry

Malgré l’incertitude qui règne sur la saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Foreurs de Val-d’Or continuent de poser des gestes importants afin de remporter la quatrième Coupe du Président de leur histoire.

L’organisation a frappé un autre grand coup mercredi en faisant l’acquisition de Jordan Spence, des Wildcats de Moncton, le défenseur par excellence dans la LHJMQ la saison dernière,

Le directeur général Pascal Daoust, qui a notamment laissé partir le jeune gardien d’avenir Vincent Filion dans l’échange, assure qu’une compensation est prévue si la saison devait être annulée. Il ajoute avoir reçu l’aval des propriétaires de l’équipe pour poser ce geste majeur, même si l’équipe ne roule pas sur l’or et qu'elle est privée de ses partisans au Centre air Creebec.

La fenêtre, elle est là et on y travaille depuis quatre ans, rappelle-t-il. On aurait pu faire un pas de côté, mais qui sommes-nous pour prédire si la prochaine saison aura moins d’incertitude? Ça démontre une forme d’audace, de courage ou même de folie si vous préférez, d’oser le faire dans une saison sans nos spectateurs. C’est pour quand même leur donner la fierté de dire que ce sont les Foreurs qui les représentent, ainsi que la ville et la région. L’objectif demeure le même, et c’est de lever les bras à la fin de l’année sur une photo où on va tous sourire.

Le président des Foreurs, Dany Marchand, reconnaît que l’organisation rate une belle occasion de renflouer ses coffres avec une équipe de premier plan et un long parcours en séries. Toutefois, il est convaincu que le jeu en vaut la chandelle.

Si on recule au dernier repêchage, on a acquis Jakob Pelletier en sachant qu’il y avait un risque, mais il fallait aller de l’avant. Quand on s’est portés acquéreurs de l’équipe, c’était pour gagner des championnats le plus possible. On est là par passion, mais aussi pour gagner des coupes comme on l’a fait en 2014. En même temps, on aimerait tellement pouvoir accueillir nos amateurs au Centre air Creebec. On a une super équipe et ça laisse un goût amer.

Optimisme malgré l'évolution de la pandémie

Le président des Foreurs garde l’espoir que l’évolution de la pandémie pourrait permettre de ramener des amateurs dans les gradins avant la fin du parcours éliminatoire. L’action reprendra plutôt le 22 janvier, dans un bulle protégée, à Drummondville.

On a des attentes, mais on n’aura aucun regret. Même si nos partisans ne peuvent pas être présents, on va arriver bientôt avec des initiatives qui vont assurer le soutien de la communauté et garder l’attachement à nos partisans, soutient-il.

Dany Marchand se dit aussi confiant pour l’avenir de l’équipe, malgré les nombreux choix de repêchage et jeunes espoirs cédés dans des transactions. Son directeur général Pascal Daoust se fait lui aussi très rassurant.

C’est sûr qu’il y a un coût à payer pour avancer. Mais nos jeunes comme Justin Robidas, Marshall Lessard et William Blackburn, ils ne vont nulle part. Notre noyau de jeunes joueurs est encore intéressant pour le futur. On ne repassera pas par les années qu’on a vécues après de mauvais repêchages. On a d’autres belles années devant nous, promet-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !