•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les hôpitaux ontariens doivent se préparer à des transferts de patients

Des hélicoptères du service d'ambulances aériennes ORNGE.

Des hôpitaux devront accueillir des patients de régions durement touchées par la COVID-19.

Photo : PC

Santé Ontario a demandé jeudi aux hôpitaux ontariens qui le peuvent de réserver un tiers de leurs lits en unité de soins intensifs en vue de possibles transferts de patients venus d'hôpitaux surchargés.

Dans une note envoyée à l'ensemble des hôpitaux de la province jeudi, Santé Ontario demande de préparer des transferts de patients hors des régions les plus touchées par la COVID-19.

Les hôpitaux les moins achalandés doivent ainsi conserver un tiers de leur capacité d'accueil dans leur unité de soins intensifs à de potentielles arrivées de patients venus d'autres établissements, peu importe la distance qui les sépare.

Cette requête est motivée par le fait que le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 et celles nécessitant des soins intensifs ont atteint des niveaux jamais vus depuis le début de la pandémie.

Hausse du nombre de patients prévue à court terme

La situation va s'aggraver, selon les projections communiquées par Santé Ontario.

Entrée d'un bâtiment vu en contre-plongée. On peut lire sur l'écriteau EMERGENCY et URGENCE.

Jeudi, 1472 patients atteints de la COVID-19 étaient hospitalisés en Ontario, dont 363 aux soins intensifs. Parmi ces derniers, 242 étaient sous respirateur, selon les données provinciales.

Photo : Radio-Canada / Bobby Hristova/CBC News

D'ici le 24 janvier 2021, la province verra plus de 500 patients atteints de maladies graves liées à la COVID-19 dans les unités de soins intensifs et plus de 1700 hospitalisations, peut-on lire dans la note de service que Radio-Canada a pu consulter.

Pour répondre à ces besoins, nous devons continuer à faire plus pour travailler en tant que système hospitalier unique et homogène.

Une citation de :Santé Ontario

Ainsi, les établissements doivent uniformiser leurs critères d'admission des patients aux soins intensifs, tandis que des mises à jour régulières leur seront fournies au fur et à mesure de la progression de la pandémie.

Des transferts déjà en cours en Ontario

Santé Ontario prévoit par ailleurs de mettre à jour ses projections sur l’évolution des flux hospitaliers de manière hebdomadaire.

Les processus de transferts de patients continueront à être dirigés par la table de commande en matière de soins intensifs sur la COVID-19 de l'Ontario.

Certains hôpitaux du Sud-Ouest de l’Ontario ont commencé plus tôt cette semaine à transférer des patients atteints de la COVID-19.

Le chef du personnel de l'Hôpital régional de Windsor, qui se déleste actuellement de plusieurs patients, disait lundi à Radio-Canada que les transferts représentaient une valve de sécurité, mais qu'ils plaçaient les malades dans des positions peu enviables.

Être déplacé à 200 km de votre lieu de résidence pour obtenir des soins médicaux et être ensuite isolé est une situation dans laquelle personne ne veut se trouver.

Une citation de :Dr Wassim Saad, chef du personnel de l'Hôpital régional de Windsor

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !