•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacob LeBlanc demande aux Voltigeurs de Drummondville de l’échanger

Jacob LeBlanc dans l'uniforme des Voltigeurs de Drummondville

Jacob LeBlanc gardera les buts pour les Voltigeurs de Drummondville cette année.

Photo : Courtoisie Voltigeurs de Drummondville

Mathieu Massé

Le gardien auxiliaire Jacob LeBlanc a décidé de ne pas se rapporter à la formation du Centre-du-Québec. Le directeur général Voltigeurs, Philippe Boucher, a également confirmé que l’Acadien a demandé à être échangé. 

Selon M. Boucher, c’est une combinaison de facteurs qui ont contribué à cette situation. En premier lieu, la dynamique à trois gardiens n’a pas favorisé Jacob LeBlanc.

On a eu trois gardiens de but la majorité de l’année passée quand Jacob était là. Avec la COVID-19 en ce moment ça nous force à garder trois gardien de but et ce n’est peut-être pas une situation qui était idéale pour lui, admet Philippe Boucher.

L’année dernière, le gardien acadien n’a joué que neuf matchs et cette année il n’a touché la glace qu’à deux reprises. Avec aussi peu de temps de glace, le jeune homme originaire de Dieppe se trouve avec une fiche peu reluisante. En deux matchs, sa moyenne de buts alloués est de 5,98 buts par matchs et un pourcentage d’arrêts inversement proportionnel de ,733.

Samuel Savoie, numéro 93, charge le filet de son compatriote acadien Jacob LeBlanc.

Samuel Savoie, numéro 93, charge le filet de son compatriote acadien Jacob LeBlanc.

Photo : Capture d'écran YouTube

Les Voltigeurs devront peut-être tester leur recrue au nom qui résonne déjà fort en Atlantique. Riley Mercer, le frère de Dawson Mercer, qui s'est démarqué avec l'Équipe Canada junior pendant les fêtes, aura probablement du temps de glace si Jacob LeBlanc quitte effectivement la formation des Voltigeurs.

À savoir si Philippe Boucher compte honorer la demande d’échange de son gardien auxiliaire, il mentionne que la prolongation de la fenêtre d’échange par la LHJMQ pourrait favoriser Jacob LeBlanc, mais que pour le moment, aucune offre ne s’est présentée. Ça pourrait venir dans les prochaines semaines, explique M. Boucher. Ce genre de choses se règle souvent à la date limite.

S'il n'est pas échangé, Jacob LeBlanc pourrait se rallier aux Western Capitals de Summerside dans la Ligue Junior A des Maritimes, en attendant un retour dans la LHJMQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !