•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

63 tonnes d’engins de pêche fantômes retirés de l’océan Atlantique en 2020

Les équipements de pêche perdus en mer sont une cause majeure de pollution et une menace pour les espèces.

Des cages pour la pêche rouillées et sales sont déposées sur le quai après avoir été repêchées.

Équipements de pêche fantômes récupérés dans l'océan Atlantique en 2020.

Photo : La Presse canadienne / Pêches et Océans Canada

Radio-Canada

Plus de 63 tonnes d’engins de pêche fantômes ont été retirés de l’océan Atlantique en 2020, selon le ministère des Pêches et des Océans.

Les équipements fantômes sont des engins de pêche perdus ou abandonnés en mer, comme des filets, des cordages ou des pièges. Ils peuvent passer des décennies, voire des siècles sous l’eau, ce qui perturbe l’écosystème marin et sa biodiversité.

Les cordages de pêche dans lesquels s’enchevêtrent les baleines noires de l’Atlantique Nord sont parmi les premières causes de mortalité chez cette espèce en voie de disparition, dont il ne resterait que 366 individus dans le monde.

Cette baleine noire est restée prise dans des cordages de pêche pendant trois ans, avant d’être secourue, près de Cape Cod, aux États-Unis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette baleine noire est restée prise dans des cordages de pêche pendant trois ans avant d’être secourue près de Cape Cod (archives).

Photo : Center for Coastal Studies

Dans un communiqué jeudi, le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne (MPO) indique que 86 % des engins repêchés étaient des casiers et des cages utilisés pour la pêche au homard et au crabe.

Un peu plus de 3200 mètres de corde ont été retirés de l’Atlantique, soit la longueur équivalente à 32 terrains de football, dit le MPO.

Ottawa indique que 80 % des engins fantômes récupérés se trouvaient dans la baie de Fundy et les eaux côtières de la Nouvelle-Écosse, 14 % provenaient du golfe du Saint-Laurent et 6 % des eaux au large de Terre-Neuve.

Des cages et casiers de pêche rouillés déposés sur un quai après avoir été récupérés. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Équipements de pêche fantômes récupérés dans l'océan Atlantique en 2020.

Photo : La Presse canadienne / Pêches et Océans Canada

Le programme de récupération des engins de pêche fantômes vise également à les redonner à leurs propriétaires, lorsque ces équipements sont étiquetés ou marqués. Selon Pêches et Océans Canada, plus d’une centaine d’engins perdus ont été réclamés par les pêcheurs à qui ils appartenaient.

En janvier 2020, le gouvernement fédéral a lancé un fonds de 8,3 M$ pour aider à récupérer les engins fantômes. Ce fonds soutient 26 projets, indique Ottawa.

Amas de cordes sur la berge après avoir été sortis de l'eau.

Plus de 3200 mètres de cordages de pêche perdus ou abandonnés dans l'Atlantique ont été récupérés des eaux en 2020.

Photo : La Presse canadienne / Pêches et Océans Canada

Tous les engins fantômes repêchés en 2020 se trouvaient dans l’Atlantique. Les opérations reprendront dans cette région au printemps, entre les saisons de pêche.

Des projets similaires de récupération des équipements fantômes doivent débuter au début de cette année sur la côte du Pacifique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !