•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La défaite contre les Américains constamment dans la tête de l'entraîneur André Tourigny

Le Canada s'est incliné 2-0 face aux États-Unis en grande finale du Championnat mondial junior.

Les joueurs d'Équipe Canada junior sont défaits après un revers en finale du mondial.

Les joueurs d'Équipe Canada junior ont vu leur parcours sans faute s'arrêter en finale.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Moins de 12 heures après être revenu dans la capitale, l’entraîneur-chef d’Équipe Canada junior, André Tourigny, était de retour dans son bureau de la Place TD. Il est débarqué à Ottawa avec, dans ses valises, la médaille que personne ne veut, celle d’argent, après une défaite de 2-0 en finale face aux Américains mardi soir.

Depuis, Tourigny ne cesse de revivre la rencontre dans sa tête. Je revois beaucoup le match, c’est sûr. Il y a plusieurs philosophies là-dedans, ceux qui disent que tu dois aller de l’avant. Moi, je crois que tu dois apprendre de ces situations-là, voir s’il y a des choses que tu aurais pu changer, affirme l’entraîneur, lucide.

Si tu m’avais dit avant la rencontre : "Les Américains vont te dominer pendant 12 minutes", je t’aurais demandé : "OK, combien on va gagner?"

André Tourigny, entraîneur d'Équipe Canada junior

L’homme de hockey précise toutefois que son analyse du dernier match et les nombreuses reprises dans sa tête ne sont pas de l’autoflagellation.

Ce n’est pas dans le sens d’avoir des regrets, mais pour vouloir être meilleur. Faut qu’il y ait quelque chose. Il n’y a pas de joueur parfait, pas de coach parfait, personne n’est parfait. C’est question d’être humble pour s’améliorer, affirme Tourigny.

André Tourigny pose avec une médaille d'or à la main à l'aéroport d'Ottawa.

André Tourigny avait remporté la médaille d'or, l'an dernier, comme entraîneur adjoint. La médaille d'argent, cette année, a un goût amer.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Sy

Tout le monde qui a regardé le match reconnaîtra que le sort des Canadiens aurait pu être différent. Un rebond chanceux, un centimètre à gauche sur un tir qui frappe le poteau ou une déviation aurait pu changer le scénario. Le Canada a dominé 15 à 1 dans les tirs au but lors de la dernière période sans jamais trouver le fond du filet.

Ils savaient qu’on pousserait, qu’on a du caractère. Je leur donne beaucoup de crédit, ils ont bien fait ça. Mais c’est sûr qu’on est déçus, souligne l’entraîneur, qui reconnaît le travail des États-Unis, ce qui ne l’empêche pas d’être fier de ses joueurs.

Des joueurs de hockey célèbrent après un but.

Équipe Canada junior n'a connu qu'une défaite dans le tournoi, dans le match qu'elle ne devait pas perdre.

Photo : Getty Images / Codie McLachlan

Si on regarde l’ensemble du tournoi, la manière qu’on a joué, la façon que les gars se sont comportés tous les jours, la façon qu’ils ont été des modèles, je suis extrêmement fier.

L’équipe avait marqué 41 buts dans le tournoi avant d’être blanchie en finale et comptait sur 20 joueurs qui ont été des choix de 1er tour au repêchage de la Ligue nationale de hockey.

André Tourigny va produire quelques rapports pour Hockey Canada avant de se replonger dans ses responsabilités avec les 67 d’Ottawa. Son équipe junior ne sait toujours pas si elle aura une saison cette année après la décision de la Ligue de l’Ontario de reporter encore une fois le début de ses activités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !