•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saisie majeure de cannabis en Ontario après deux ans d'enquête

La marijuana était cultivée sous de faux prétextes de fins médicales.

Un policier de dos dans une serre de cannabis.

L'enquête de la Police provinciale de l'Ontario lui a permis de confisquer des centaines de milliers de plants de cannabis destinés au marché noir.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA PPO

Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario a saisi l'équivalent de 178 millions de dollars en cannabis après une enquête de deux ans qui lui a permis de fermer 78 points de vente illégaux dans la province.

Plus de 180 000 plants de marijuana et d'importantes quantités de cannabis séchés et comestibles ont été saisis.

Les plants ont été découverts dans des serres, des maisons et des champs dans plusieurs régions de l'Ontario.

Le cannabis était cultivé sous de faux prétextes de fins médicales, selon l'inspecteur détective Jim Walker de l'Équipe provinciale d'opérations policières conjuguées en matière de cannabis.

Gros plan sur des plants de marijuana.

180 000 plants de cannabis ont été saisis.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA PPO

Ces opérations très sophistiquées exploitent le processus d'enregistrement de Santé Canada qui autorise la production personnelle pour des besoins médicaux, explique-t-il.

Le détective Walker parle de réseaux criminels très lucratifs qui servent à financer de nombreuses autres activités criminelles.

La police ajoute d'ailleurs qu'elle a récupéré de nombreux produits de la criminalité, comme des propriétés, des véhicules et des armes à feu, d'une valeur total de 1,8 million de dollars.

Selon la police, une partie du cannabis saisi était destinée au marché américain, où il est souvent transformé en drogues dures.

Des liasses de billets de 20 et de 50 $ dans une boîte en carton.

La saisie inclut des liasses de billets d'une valeur de 3,2 millions de dollars.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA PPO

Le détective Walker refuse néanmoins de révéler la façon dont ses agents ont réussi à identifier les endroits où la marijuana était produite.

Cela peut-être des infractions au code du bâtiment ou d'incendie, des factures d'électricité inhabituellement très élevées ou encore la découverte de pesticides illégaux dans la nappe phréatique, poursuit-il.

De l'argent liquide d'une valeur de 3,2 millions de dollars a également été confisqué durant l'opération policière.

La police n'a pas révélé le nombre de personnes qui ont été arrêtées, parce que l'opération est toujours en cours, mais plus d'un millier d'accusations ont déjà été déposées selon elle devant les tribunaux.

Les corps policiers de London, Kingston, Hamilton, Barrie, Waterloo, Sarnia, Windsor et du Niagara ont collaboré à l'enquête de la PPO.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !