•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des risques réels de débordement dans les hôpitaux du Grand Montréal

Deux infirmiers portant des masques poussent une civière sur laquelle se trouve un homme, qui porte un masque aussi.

« Il y aura une augmentation importante de l'occupation des lits dans les prochaines semaines », selon l'INESSS.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Le scénario dans lequel il y aurait un dépassement de la capacité des hôpitaux dédiés aux patients infectés par la COVID-19 dans le Grand Montréal est de plus en plus réel, alors qu'à l'extérieur de cette région, on constate un « léger déclin » des hospitalisations.

Ces données figurent dans le plus récent bilan de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) à propos de l'impact de la crise sanitaire sur les hospitalisations dans la province.

Elles sont publiées au lendemain de l'annonce d'un bouquet de mesures, dont l'imposition d'un couvre-feu à compter de samedi, par le gouvernement Legault, dans l'espoir de casser la deuxième vague de la pandémie.

Les données soulignent que pour la période analysée, soit du 28 décembre au 3 janvier, le nombre de cas d'infection recensé a augmenté de 17 % par rapport à la semaine précédente pour s'établir à 17 980.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Dans la région métropolitaine, les projections signalent une augmentation importante de l'occupation des lits dans les prochaines semaines, prévient l'INESSS, en ajoutant que le risque de dépassement des capacités dédiées était réel, soit de plus de 50 %, d'ici les trois prochaines semaines.

L'INESSS a observé qu'il y avait des augmentations de cas dans toutes les régions de la province ainsi que dans l'ensemble des groupes d'âge, mais la hausse, 25 %, est plus élevée chez les personnes de 70 ans et plus.

Pour sa part, le nombre d'hospitalisations projetées grimpe de 25 %, à 876, comparativement à la semaine précédente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !