•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ministre Proulx invite la population à se serrer les coudes

Marie-Eve Proulx, en conférence de presse à Rivière-du-Loup.

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de laGaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx (archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

La ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, défend les décisions de son gouvernement qui a annoncé mercredi un renforcement des mesures sanitaires dans toute la province pour freiner la propagation de la COVID-19.

Je comprends l'impatience et la fatigue des Québécois, des gens dans les régions comme le Bas-Saint-Laurent où on fait des efforts, a dit la ministre Proulx jeudi matin sur les ondes d'Info-réveil.

Elle a cependant ajouté que les cas continuent d'augmenter de façon importante dans la province et que la capacité du système hospitalier est fragile.

Si ça continue à ce rythme-là, c'est possible que des gens de Québec ou de Montréal se retrouvent à Rimouski. On est à une période critique.

Marie-Eve Proulx, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

La ministre Proulx dit comprendre également ladéception de certains élus de l'Est-du-Québec qui déplorent que les mesures de confinement soient similaires dans toutes les régions de la province, peu importe leur situation épidémiologique. Elle estime cependant qu'à ce stade-ci de la crise, on doit être solidaires tout le monde ensemble.

Une infirmière portant masque et visière prend les signes vitaux d'un patient dans un lit d'hôpital.

Des patients des grands centres pourraient être transférés vers des hôpitaux en région si la situation continue à s'aggraver, prévient la ministre Proulx (archives).

Photo : CBC/Evan Mitsui

C'est pourquoi, selon elle, l'instauration de barrages ou de mesures différentes d'une région à l'autre n'est pas une solution viable dans la situation actuelle.

En ce moment, les foyers d'éclosion sont dans toutes les régions, défend-elle.

Prioriser le retour à l'école

Marie-Eve Proulx souligne par ailleurs que la priorité de son gouvernement était de permettre aux jeunes d'aller à l'école, ce qui se fera, comme prévu, la semaine prochaine pour les élèves du primaire et le 18 janvier pour ceux du secondaire.

Toutes ces mesures-là visent à favoriser les enfants pour qu'ils puissent continuer d'aller à l'école. [...] C'est prioritaire pour notre gouvernement.

Marie-Eve Proulx

Mme Proulx indique par ailleurs que son gouvernement n'oublie pas les entrepreneurs, pour qui le confinement entraîne des dommages considérables. C'est pas évident [... ], mais on travaille en ce moment à des mesures pour faire en sorte qu'on puisse arriver à garder un peu d'espoir, dit-elle.

Elle rappelle cependant que les secteurs manufacturier et de la construction pourront poursuivre une partie de leurs activités pendant le confinement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !