•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consternation en Saskatchewan après l’assaut du Capitole

Des partisans du président Trump prennent d'assaut le Capitole.

Les manifestants ont outrepassé la sécurité et sont entrés au Capitole, à Washington, alors que le Congrès débattait de la certification du vote des élections présidentielles de 2020.

Photo : Getty Images / Samuel Corum

Radio-Canada

« Horrible » et « troublant » : le premier ministre de la Saskatchewan et le chef de l’opposition néo-démocrate condamnent les événements survenus à Washington mercredi, lorsque des partisans de Donald Trump se sont introduits dans le Capitole le jour de la séance de certification de la victoire de Joe Biden aux élections américaines.

Scott Moe et Ryan Meili ont fait part de leur consternation sur les réseaux sociaux.

Les événements qui se sont produits [mercredi] à Washington sont profondément troublants et ne sont rien de moins qu'un affront aux valeurs démocratiques que nous tenons pour sacrées, a dit le premier ministre de la Saskatchewan sur Twitter et Facebook.

Le chef du gouvernement a tenu à rappeler également que les États-Unis étaient l’allié le plus proche du Canada et un modèle en matière de liberté et de démocratie depuis des générations.

Montage avec deux photos : Scott Moe d'un côté et Ryan Meili de l'autre (archives).

Les deux chefs politiques de la Saskatchewan évoquent une attaque contre la démocratie (archives).

Photo : La Presse canadienne

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, s’est dit inquiet après l’assaut de l’édifice parlementaire des États-Unis.

C'est incroyablement perturbant et effrayant, a écrit M. Meili sur Twitter. C'est tout simplement horrible.

Ryan Meili estime que la responsabilité des troubles des derniers jours dans la capitale américaine revient à Donald Trump, le président sortant. Je suis furieux contre Trump et tous ceux qui lui ont permis de mener le monde à une telle extrémité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !