•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi s'attendre des Oilers d'Edmonton cette saison?

Connor McDavid reçoit les félicitations de ses coéquipiers au banc, après avoir inscrit un but.

Connor McDavid et les Oilers connaîtront-ils du succès cette saison?

Photo : Getty Images / Jeff Vinnick

Les Oilers luttaient pour la première position dans la Division pacifique avec les Golden Knights quand la saison de la LNH a été suspendue. Les deux équipes avaient joué le même nombre de matchs et Edmonton accusait seulement trois points de retard sur Vegas.

Cinquièmes de l'Association de l’Ouest, les Oilers ont été forcés de participer au tour préliminaire des séries éliminatoires et se sont fait surprendre par les Blackhawks.

Nouveaux visages

Mike Smith fait des étirements pendant un match préparatoire des Oilers.

Le gardien Mike Smith a signé une entente d'une saison avec les Oilers.

Photo : La Presse canadienne / AMBER BRACKEN

Limités en raison de leur masse salariale très élevée, les Oilers n’ont pu frapper un grand coup pendant l'intersaison. Ils ont bien tenté de mettre la main sur un gardien de premier plan (lire ici Jacob Markstrom), mais n’avaient pas les ressources financières pour s’en payer un. Ils ont donc dû se tourner du côté du vétéran Mike Smith, qui a été bon, sans plus, l'an passé, avant de s’effondrer lors du premier match face aux Hawks.

Attaque

Même s’il avait dit qu’il ne porterait plus les couleurs des Oilers, Jesse Puljujarvi est de retour. Le choix de premier tour, quatrième au total, au repêchage de 2016, a passé la dernière saison en Finlande, où il a terminé au quatrième rang des pointeurs avec 53 points en 56 matchs.

S’il joue à la hauteur des attentes, il pourrait aider à diversifier l’attaque des Oilers, qui repose en grande partie sur quatre joueurs.

Acquis à la date limite des échanges, le vétéran Tyler Ennis a signé un nouveau contrat avec l’équipe. En 12 matchs, incluant les séries éliminatoires, il a inscrit six points. Les Oilers ont aussi signé des ententes avec Kyle Turris et Dominik Kahun, puis ont offert un contrat d’essai professionnel à Devin Shore.

L’organisation a dit au revoir à Riley Sheahan et à Andreas Athanasiou.

Défense

Les Oilers devront se passer de leur arrière numéro un Oscar Klefbom pour toute la saison. Le Suédois de 27 ans a subi une opération à une épaule et aura besoin de plusieurs mois de rééducation.

Tyson Barrie dans l'uniforme des Maple Leafs tire la rondelle devant Xavier Ouellet du Canadien

Tyson Barrie s'est joint aux Oilers

Photo : Reuters / USA TODAY USPW

Le défenseur offensif Tyson Barrie s'est joint aux Oilers. L’ancien des Leafs et de l’Avalanche pourra remplacer Klefbom au sein du meilleur avantage numérique la saison dernière. Slater Koekkoek est l’autre nouveau visage en défense. Matt Benning a quitté Edmonton en direction de Nashville.

La Coupe Stanley?

Il y a deux ans à peine, les Oilers faisaient partie des favoris pour remporter la Coupe Stanley. Cette saison-là, ils ont raté les séries. L'année dernière, les attentes ont été revues à la baisse et, malgré une bonne campagne, les Oilers étaient encore loin de pouvoir être considérés comme de sérieux aspirants au titre de champions.

Connor McDavid et Leon Draisaitl célèbrent un but des Oilers d'Edmonton contre les Blue Jackets, à Columbus.

Connor McDavid et Leon Draisaitl

Photo : Associated Press / Paul Vernon

Une équipe qui compte dans ses rangs Connor McDavid et Leon Draisaitl, les deux joueurs qui ont amassé le plus de points en deux saisons parmi tous les joueurs de la LNH, ne peut se contenter d’un rôle de spectateur. Les Oilers doivent prendre part aux séries éliminatoires et accéder au moins au deuxième tour, sans quoi la saison sera considérée comme un échec.

Encore une fois cette année, Edmonton n’est pas parmi les favoris pour remporter la Coupe Stanley, car il y a encore quelques lacunes au sein de la formation.

L’équipe pourrait cependant surprendre si certains attaquants arrivent à jouer au-delà des attentes ou s’ils connaissent une saison qui se compare à la meilleure de leur carrière.

Par exemple, si Kyle Turris parvenait à inscrire 25 buts, il a déjà connu des saisons de 24, 26 et 27 buts avec les Sénateurs, ou si Tyler Ennis arrivait à marquer 20 buts, comme il l’a fait à trois reprises avec les Sabres.

Leon Draisaitl parle avec Dominik Kahun lors d'un match du Championnat du monde de hockey.

Leon Draisaitl (29) et Dominik Kahun (12) ont joué ensemble durant plusieurs saisons en Allemagne.

Photo : Getty Images / Martin Rose

Si Dominik Kahun et Leon Draisaitl retrouvent leur complicité sur la patinoire. Ensemble, ils ont fait la pluie et le beau temps en Allemagne. Lors de la saison 2010-2011, au sein de la formation Mannheimer des moins de 16 ans, Kahun avait amassé 206 points en 30 matchs et Draisaitl 192 en 29 parties. La saison suivante au sein de la formation des moins de 18 ans, Kahun avait amassé 57 points en 36 parties et Draisaitl, 56 en 35.

Le pire scénario

Bien malin celui qui pourra prédire le classement final dans la Division nord, la division toute canadienne, de la LNH. Les Maple Leafs et les Oilers semblent être les choix les plus populaires pour terminer au premier rang. Edmonton devrait en toute logique batailler pour la première position, mais sans une performance adéquate des gardiens de but Mikko Koskinen et Mike Smith, cela pourrait bien ne pas se produire.

Les Oilers peuvent générer suffisamment d’attaque pour ne pas avoir besoin que leurs gardiens volent des matchs tous les soirs, mais ils ne pourront connaître du succès si les deux gardiens multiplient les contre-performances.

Lors de la première conquête de la Coupe Stanley en 1984, Grant Fuhr avait pris le 12e rang dans la LNH pour le pourcentage d’efficacité et le 20e pour la moyenne. Il avait malgré tout terminé au premier rang pour le nombre de victoires.

Grant Fuhr des Oilers arrête un lancer de Ryan Walter du Canadien de Montréal.

Grant Fuhr a remporté cinq fois la Coupe Stanley avec les Oilers.

Photo : La Presse canadienne / RAY GIGUERE

Comme le calendrier sera compressé cette saison, il ne faut pas négliger le risque de blessures. Les Oilers ont de la profondeur et pourront combler l’absence de joueurs sans trop de problèmes, sauf si ces joueurs se nomment Connor McDavid ou Leon Draisaitl. Si un de ces deux joueurs subissait une importante blessure, c’est presque la moitié de la production offensive qui serait en péril.

Avec des séries de trois matchs en quatre soirs ou de quatre matchs en six soirs, Dave Tippett ne devra pas hésiter à donner du repos à ses joueurs vedettes dès qu’ils ressentent un malaise, sans quoi une blessure sérieuse pourrait survenir.

Prédiction :

Les Oilers termineront au deuxième rang dans la Division nord.

À lire aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !