•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves du secondaire en quarantaine à Whitehorse

Image d'une molécule du SRAS-CoV-2.

Une illustration du coronavirus causant la COVID-19.

Photo : Reuters / NEXU Science Communication

Radio-Canada

Les autorités du Yukon ont avisé les parents que certains élèves du secondaire sont en quarantaine préventive après la tenue de plusieurs rassemblements pendant la période des Fêtes.

Une quarantaine de personnes en tout sont visées par la mesure préventive, mais les autorités affirment que de ce nombre il n'y a que quelques élèves du secondaire. Elles n'en dévoilent toutefois pas le nombre exact. Les noms des écoles ne sont pas non plus publiés.

Le médecin hygiéniste en chef Brendan Hanley insiste pour dire qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Il n'y a pas [de preuve] d’un cas ou même de contact avec un cas qui était à l’école. C’est le plus important pour les parents, à savoir que le risque dans les écoles n’a pas du tout changé.

Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

À savoir si des accusations pourraient être portées quant à la tenue de ces fêtes, le médecin hygiéniste en chef affirme que tout dépend des plaintes qui pourraient être déposées par le public.

Les rassemblements extérieurs sont permis avec un maximum de 50 participants, alors qu’ils sont limités à 10 à 15 personnes à l'intérieur.

Nombre de cas à la hausse

La source de ces possibles expositions est un cas relié à une éclosion dans une même famille recensée le 1er janvier.

Un sixième cas actif a par ailleurs été annoncé mercredi sans aucun lien toutefois avec l’éclosion familiale, lié plutôt à un voyage à l'extérieur du territoire. En tout, depuis le début de la pandémie, le Yukon a enregistré 66 cas et un décès.

L’augmentation récente du nombre de cas n’inquiète pas le Dr Brendan Hanley.

Il s'agit d'une petite éclosion, limitée dans un milieu de contacts proches, mais il y a un risque avec cette petite éclosion [...] à cause du nombre d'événements sociaux.

Brendan, Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

Pour l’instant, les personnes en quarantaine doivent surveiller leur état de santé et obtenir un test de dépistage s'ils observent certains symptômes. Les autorités n’anticipent pas pour l’instant une augmentation importante du nombre de tests de dépistage.

Quant à la vaccination,le déroulement a débuté lundi dans un centre de soins de longue durée de Whitehorse. En tout, 150 personnes ont jusqu’ici reçu leur injection.

Agnes Mills en train de se faire vacciner.

Agnes Mills, une aînée de la Première Nation Vuntut Gwitchin qui vient de recevoir l'Ordre du Yukon, a été la première au Yukon à obtenir le vaccin contre la COVID-19.

Photo : gouvernement du Yukon

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !