•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec souhaite avoir vacciné 250 000 personnes d'ici un mois

Jusqu'à maintenant, près de 39 000 personnes ont été vaccinées contre la COVID-19 au Québec.

Christian Dubé présente un tableau en conférence de presse.

Le ministre de la Santé Christian Dubé a dévoilé les objectifs de vaccination de Québec d'ici au 8 février 2021.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Québec souhaite avoir immunisé un total de 250 000 personnes d'ici au 8 février. Il devra toutefois augmenter la cadence de la campagne de vaccination contre la COVID-19, entamée le 14 décembre dernier, pour atteindre cet objectif.

S’il y a une bonne nouvelle aujourd’hui, c’est l’exécution que l’on va faire dans les prochaines semaines au niveau de la vaccination, a souligné le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui prenait part à la conférence de presse du gouvernement Legault.

Le premier ministre François Legault y a annoncé de nouvelles mesures de confinement, dont un couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h jusqu'au 8 février prochain.

Considérant que près de 39 000 personnes ont déjà reçu le vaccin, Québec estime ainsi qu'il est possible d'immuniser plus de 200 000 personnes en un mois. Toutes les doses que l’on va recevoir vont être vaccinées dans les jours qui vont suivre, parce qu’on est capables de le faire, a précisé Christian Dubé, citant en exemple l'expérience de la province lors de campagnes de vaccination pour l'influenza.

Hier seulement, on a fait plus de 6000 vaccins. Si on met ça sur un mois, on est proches déjà de 200 000 vaccins, et on n’a pas encore atteint notre vitesse de croisière, a-t-il assuré.

Christian Dubé a aussi affirmé que l'équipe actuelle serait capable d'administrer jusqu'à 250 000 doses par semaine. Alors ils peuvent en envoyer, des doses, au fédéral; on est capables de les prendre, a-t-il lancé.

Non seulement on est capables de vacciner, mais on peut en prendre plus, a-t-il ajouté.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Message à Justin Trudeau

Cette interpellation de Christian Dubé envers le gouvernement fédéral a fait suite à celle, beaucoup plus directe, faite par le premier ministre Legault. Ce dernier s'est adressé spécifiquement au premier ministre canadien au cours du même point de presse, afin de faire une mise au point.

Contrairement à ce que dit Justin Trudeau, tous les vaccins qu’on reçoit chaque semaine sont utilisés chaque semaine, a-t-il indiqué.

Quand Justin Trudeau nous dit : "on va envoyer aux provinces 1,2 million de doses d’ici la fin janvier", ça, c’est pour toutes les provinces, donc ça veut dire 233 000 doses pour tout le Québec. D’ici la fin janvier, a répété M. Legault.

Nous, on est capables d’utiliser ça dans une semaine.

Portrait de François Legault.

François Legault en conférence de presse mercredi.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

On pourrait vacciner quatre fois plus de personnes que ce que l’on fait actuellement, mais on n’a pas assez de doses.

François Legault, premier ministre du Québec

Je veux passer un message très clair à Justin Trudeau, a-t-il enchaîné. Au lieu de faire la leçon aux provinces sur les normes dans les CHSLD [centres d'hébergement et de soins de longue durée] et sur les vaccins, qu’il s’occupe d’abord de nous approvisionner plus rapidement en vaccins, et qu’il s’occupe aussi de mieux contrôler le suivi auprès des voyageurs qui reviennent au Canada.

Visiblement irrité, François Legault réagissait au point de presse qu'a donné le premier ministre canadien mardi, et lors duquel il s'est dit frustré par la lenteur des campagnes de vaccination partout au Canada.

Tous les Canadiens, moi y compris, sont frustrés de voir des vaccins dans des congélateurs plutôt que dans les bras des gens, avait alors déclaré Justin Trudeau.

Mardi, Ottawa avait distribué jusqu’ici 424 050 doses des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna, les deux seuls approuvés par Santé Canada, à l'échelle du pays, mais 143 000 doses seulement avaient été administrées par les provinces.

En soirée mercredi, le lieutenant québécois de Justin Trudeau, Pablo Rodriguez, a apporté quelques précisions aux propos de François Legault et de Christian Dubé en ce qui concerne les doses livrées au Québec. Près de 50 000 doses de vaccin dorment dans des congélateurs au Québec. C’est plus de la moitié des doses livrées. Les livraisons s’accélèrent. On doit accélérer la cadence, a-t-il lancé sur son compte Twitter.

Les doses ne dorment pas. Elles sont déployées et seront toutes utilisées. Vous pouvez nous en envoyer le triple. On va toutes les utiliser très rapidement, lui a rétorqué Christian Dubé.

Soulager les hôpitaux

Parmi les personnes qui risquent de recevoir le vaccin d'ici la fin prévue du confinement au Québec, le 8 février, Christian Dubé a identifié la totalité des personnes en CHSLD, qui sont nos plus vulnérables, une bonne portion des gens qui sont dans le réseau de la santé et une portion très importante des résidences pour aînés (RPA).

Le ministre de la Santé n'a toutefois pas chiffré précisément les objectifs de vaccination selon ces catégories de personnes.

On aurait déjà réglé un problème très important, a-t-il toutefois estimé, expliquant que ce sont principalement ces catégories de personnes qui engorgent les hôpitaux en ce moment parce qu'elles sont plus vulnérables à la COVID-19.

En date de mercredi, 1393 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19 au Québec, dont 202 aux soins intensifs.

« On n'a pas d'excuse »

En entrevue au Téléjournal avec Patrice Roy, le Dr Karl Weiss, qui est microbiologiste et spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital général juif à Montréal, s'est montré peu impressionné par les objectifs avancés par Québec, tout comme par le rythme actuel de la campagne de vaccination.

Oui, on devrait avoir plus de doses du gouvernement fédéral, mais il a quand même donné 88 000 doses au Québec, et on en a administré seulement 39 000, a-t-il indiqué.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Entrevue avec le Dr Karl Weiss

On a vacciné 6000 personnes aujourd’hui au Québec. C’est une goutte d’eau.

Le Dr Karl Weiss, microbiologiste et spécialiste en maladies infectieuses à l'Hôpital général juif à Montréal

Le Dr Weiss évalue à environ 1,7 million le nombre de personnes qui ont plus de 70 ans au Québec ou qui sont des travailleurs de la santé. À 6000 doses par jour, vacciner tous ces gens prendra beaucoup de temps, déplore-t-il.

Le 8 février, ça fera pratiquement deux mois que la campagne de vaccination aura débuté. 250 000 personnes, c’est 3 % de la population du Québec. L’impact risque d’être extrêmement limité, a-t-il jugé.

La campagne de vaccination n’est pas là où elle devrait être, a-t-il renchéri. Prenez juste l’exemple des CHSLD. Il y a à peu près 40 000 personnes dans les CHSLD au Québec; on aurait dû vacciner ces gens-là en dedans de deux ou trois jours, pas plus.

On n’a pas d’excuse. On espère un vaccin depuis mars 2020; il fallait être préparés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !