•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto « n'exclurait pas » un couvre-feu si la santé publique le lui suggère

Deux portraits juxtaposés

La Dre Eileen de Villa, médecin hygiéniiste en chef de Toronto, à droite, et le maire John Tory.

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada

Le maire de Toronto a déclaré lors d'une conférence de presse mercredi qu'il « n'exclurait pas » la possibilité d’établir un couvre-feu pour tenter de juguler les contaminations à la COVID-19 s'il en recevait le conseil de la part des responsables de la santé de la Ville.

Si la médecin hygiéniste ou son équipe et ses experts me disent que des sortes de restrictions relatives à quand les gens peuvent sortir ou non pourraient augmenter significativement notre efficacité à mettre ce virus au sol, alors je ne l’exclurais pas.

John Tory, maire de Toronto

Cependant, le chef des pompiers Matthew Pegg, qui supervise la gestion des services d’urgence, a de son côté clarifié le fait qu'il n'y a actuellement aucun plan en ce sens.

Plus de contaminations chez les jeunes adultes

Toronto a enregistré mercredi 837 nouveaux cas de COVID-19, avec le plus grand nombre de cas répertoriés chez les jeunes, selon la médecin hygiéniste de la ville.

Parmi les nouveaux cas signalés, 181 proviennent du groupe d'âge des 20 à 29 ans, a déclaré la Dre Eileen de Villa, lors d'une conférence de presse.

Les hospitalisations chez les jeunes augmentent également à des niveaux notables, a déclaré Dre de Villa aux journalistes. Toronto a connu une augmentation de 57 % des hospitalisations liées au nouveau coronavirus depuis novembre.

Mercredi, 406 personnes infectées par le virus étaient à l'hôpital dont 89 en soins intensifs.

C'est un nombre élevé et inquiétant, a déclaré de Villa.

Les visites dans d'autres ménages en hausse, selon un sondage

La Dre de Villa a également souligné les conclusions préoccupantes d'un sondage en ligne relatif aux sources d'infection de Santé publique Toronto, indiquant que du 22 décembre au 4 janvier, près de 32 % des répondants ont déclaré s’être rassemblés dans une maison de 10 personnes ou moins, comparativement à 21 % dans les semaines précédentes.

La proportion de ceux qui ont déclaré avoir des contacts proches avec un membre n'appartenant pas au même ménage est passée à 44 %, contre 30 % auparavant.

Le résultat de ces décisions sera répercuté au cours des prochains jours et semaines, a-t-elle déclaré.

En ce qui concerne les vaccinations, Dre de Villa a déclaré qu'elle était pleinement convaincue que la Ville atteindra l'objectif provincial de vacciner tous les résidents et le personnel des soins de longue durée d'ici le 21 janvier, selon l'objectif défini mardi par l'Ontario.

Les ambulanciers vaccinés à partir de jeudi

S'adressant aux journalistes, le maire John Tory a déclaré que 1800 résidents dans les 10 foyers de soins de longue durée gérés par la municipalité avaient reçu jusqu'à présent des vaccins contre le COVID-19. Jusqu'à présent, 80 % ont donné leur consentement pour se faire vacciner.

En outre, la vaccination des quelque 1300 membres des services ambulanciers de Toronto commencera jeudi, selon M. Tory, dans 3 sites distincts ouverts 7 jours sur 7 et à un rythme estimé à jusqu’à 150 injections par jour.

Les ambulanciers jouent un rôle vital dans notre réponse à la pandémie, a-t-il souligné. Les faire vacciner protégera non seulement nos résidents, mais aussi les autres travailleurs de la santé de première ligne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !