•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Une solution adaptée à la Côte-Nord », implorent les élus

Plan rapproché de Martin Ouellet.

Le bilan épidémiologique de la Côte-Nord mérite des mesures adaptées, selon Martin Ouellet et les autres élus (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Rousselle

Radio-Canada

Le confinement généralisé imposé par le gouvernement du Québec est largement critiqué parmi les élus de la Côte-Nord, qui demandent que la situation épidémiologique enviable de la région soit prise en compte.

Le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet, croit que la région devrait être épargnée par le confinement total qui entrera en vigueur samedi.

Selon lui, le fait que la Côte-Nord ne compte que 15 cas actifs est une preuve du respect des mesures déjà en place.

Comment se fait-il que pour une troisième fois la Côte-Nord relève son niveau d’alerte, alors que la situation épidémiologique ne le commande pas avec seulement 15 cas actifs. [...] La situation est sous contrôle ici.

Même son de cloche de la part du maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, qui doute de la pertinence d’imposer un confinement plus serré aux Nord-Côtiers. Le fait que la région soit soumise à un couvre-feu n’est pas très cohérent, d'après lui.

On ne pourrait pas justifier un couvre-feu ici; je ne comprends pas ça et je suis certain que plusieurs de mes collègues non plus, explique M. Porlier, qui estime toutefois que la mesure est pertinente dans des zones plus touchées par la pandémie.

La députée péquiste de Duplessis, Lorraine Richard, ne voit pas non plus la pertinence d’un couvre-feu sur la Côte-Nord.

Je ne pense pas que ça puisse donner les résultats escomptés. Le fait que les gens soient à la maison de 19 h à 5 h du matin [le couvre-feu sera imposé de 20 h à 5 h, NDLR] […] La plupart des gens constatent dans notre région que, si vous circulez le soir, vous ne verrez pas beaucoup d’automobiles, défend Mme Richard.

Yves Montigny, assis à son bureau.

Yves Montigny espère que les activités économiques ne souffriront pas trop des nouvelles mesures (archives).

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, partage l’avis de ses homologues et demande la remise en place de contrôles stricts aux entrées de la Côte-Nord.

Le gouvernement du Québec doit mettre en place un contrôle routier intense à l’entrée ouest de la Côte-Nord et s'assurer que la région reste dans la situation qu’on a actuellement, qui est privilégiée. On a seulement 15 cas sur tout le territoire pour à peu près 100 000 citoyens. C’est majeur, préservons ça.

Le gouvernement Legault a annoncé un confinement généralisé jusqu’au 8 février et un couvre-feu pour freiner la propagation de la COVID-19.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton et Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !