•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa rouvre sa frontière aérienne avec le Royaume-Uni

Un pilote marche à l'aéroport Montréal Trudeau, le 29 décembre 2020.

Le gouvernement fédéral avait interdit tous les vols de passagers en partance pour le Royaume-Uni et en provenance de ce pays en raison du nouveau variant de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Canada recommencera dès jeudi, minuit, à accepter des vols en provenance du Royaume-Uni. Cette annonce survient alors qu'entre en vigueur sa nouvelle disposition sur l'obligation d'obtenir un test de dépistage de la COVID-19 trois jours avant de prendre l'avion pour entrer au pays.

Lors d'une conférence de presse tenue mercredi, le ministre canadien des Transports, Marc Garneau, a expliqué que l'interdiction, qui devait arriver à échéance dans la nuit de mercredi à jeudi, n'est maintenant plus nécessaire, compte tenu de l'obligation de subir un test de dépistage, sans égard au pays de provenance des voyageurs.

La mesure avait été annoncée en décembre dernier, en raison de la découverte d'un variant du virus de la COVID-19 qui pourrait être plus contagieux. Depuis, quelques cas d'infection par ce variant ont été détectés au Canada.

M. Garneau a précisé que pour les voyageurs en provenance de l'Amérique du Sud et des Caraïbes, le délai maximal pour obtenir un test négatif serait de 96 heures, soit quatre jours, plutôt que 72 heures, et ce jusqu'au 14 janvier.

Les gens en partance de Saint-Pierre-et-Miquelon n'auront, eux, pas à se faire dépister, et ce, encore une fois, jusqu'au 14 janvier.

Pour Haïti, une exemption de dépistage sera en vigueur jusqu'au 21 janvier.

Ce n'est pas le temps de partir en vacances à l'étranger, a réitéré le ministre Garneau. Cette déclaration a été reprise par les ministres Patty Hajdu (Santé), Bill Blair (Sécurité publique) et François-Philippe Champagne (Affaires étrangères), qui participaient eux aussi à la conférence de presse.

La pandémie est loin d'être terminée [...] Le gouvernement canadien a posé plusieurs gestes, en s'ajustant au besoin.

Marc Garneau, ministre des Transports

Par ailleurs, la ministre Hajdu a annoncé qu'un nouveau projet pilote de dépistage des voyageurs étrangers sera mis en place à l'aéroport Pearson, à Toronto, en collaboration avec le gouvernement ontarien.

Le projet, qui sera volontaire, permettra aux voyageurs provenant de l'étranger de subir un test rapidement.

Selon la ministre, de tels projets sont très utiles pour en apprendre davantage sur les meilleures pratiques en matière de dépistage, y compris s'il est utile de raccourcir la durée de la quarantaine.

Un projet pilote similaire a déjà été mis en place à Calgary, en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !