•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Flipper Zero, un Tamagotchi qui se nourrit de piratages

Un petit appareil blanc arborant le nom Flipper avec un écran orange sur une table grise entourée de circuits électroniques.

Le dauphin de Flipper Zero se nourrit de piratages.

Photo : Flipper Zero

Radio-Canada

Rendre le piratage ludique et accessible, c’est la mission que s’est donnée l’équipe de création de Flipper Zero, un petit engin qui rappelle le mythique Tamagotchi.

Tout comme le populaire jeu de la fin des années 1990, Flipper Zero est un petit appareil sur lequel on prend soin d’un animal virtuel capricieux. Sur son écran de 1,4 pouce et à l’aide de boutons, ses utilisateurs et utilisatrices doivent prendre soin d’un dauphin. Mais le régime de ce dernier n’est pas habituel : il se nourrit de piratages.

En effet, pour rendre le dauphin heureux, il faut pirater des objets connectés, des prises intelligentes ou encore l’émetteur infrarouge d’un téléviseur.

Muni d’un code source ouvert (open source), il se branche à n’importe quel appareil compatible avec le module NFC (Near Field Communication), cette technologie notamment utilisée pour les paiements sans contact. Le Flipper Zero est également compatible avec Bluetooth, en plus de détenir un port d'entrées-sorties GPIO, un port USB et un emplacement pour une carte MicroSD.

Nous voulions montrer que le piratage informatique est en fait destiné à un usage quotidien et que ce n'est pas mal. Il s'agit seulement d'un ensemble de compétences, comme toute autre chose, a expliqué le cocréateur de l’engin Alexander Kulagin à Motherboard.

L’appareil n’aurait jamais vu le jour sans le sociofinancement, qui a dépassé son objectif de 60 000 dollars américains, amassant plutôt près de 5 millions de dollars américains sur Kickstarter (Nouvelle fenêtre). Les premières livraisons sont prévues au cours du mois de février.

Avec les informations de Engadget, et Motherboard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !