•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurie Blouin retrouve le circuit de la Coupe du Monde

Laurie Blouin fait un saut spectaculaire

Médaillée d'argent à Pyeongchang, en 2018, Laurie Blouin entame sa marche vers les Jeux d'hiver de Pékin.

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

Laurie Blouin retrouve finalement le circuit de la Coupe du Monde, dix mois après sa dernière compétition. En Autriche avec l’équipe canadienne, la planchiste de Stoneham s’estime chanceuse malgré une saison bouleversée par la pandémie.

Avec ce qui se passe au Québec en ce moment, on n’est pas beaucoup à voyager. Je me considère chanceuse de pouvoir continuer à pratiquer mon sport, explique l’athlète de 24 ans.

Arrivée à Kreischberg le 3 janvier après avoir passé Noël à Québec, elle sera des qualifications de l’épreuve de grand saut (big air), jeudi.

Cette longue pause de compétition depuis mars dernier, la plus longue de sa carrière, n’a pas eu que du négatif, fait remarquer Laurie Blouin. Entre le circuit de la Coupe du Monde, les grands événements professionnels et les tournages de films, elle n’avait pas vraiment pu s’accorder de longues vacances depuis le début de sa carrière.

Photographie de profil de Laurie Blouin. La jeune femme sourit. Elle a les cheveux blonds et porte un haut blanc.

Laurie Blouin, comme plusieurs, a vécu une année bien différente en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Ça a vraiment fait du bien d’être chez moi durant un aussi gros laps de temps. Je me suis quasiment trop habituée à être à la maison, lance-t-elle, sourire en coin.

L'élite mondiale étant tissée serrée, les athlètes sont heureux de finalement retrouver la camaraderie du circuit de la Coupe du Monde, en Autriche, mais la compétition n’en sera pas moins féroce.

Les Jeux de Pékin dans le viseur

À un peu plus d’un an des Jeux olympiques d’hiver, chaque résultat est important pour obtenir son billet pour Pékin. Surtout que le calendrier est écourté, cette saison.

Il y a un petit stress qui s’ajoute. J'essaie de pas trop y penser pour ne pas m’ajouter une pression supplémentaire. J’y vais compétition par compétition, décrit Laurie Blouin, médaillée d'argent des Jeux de Pyeongchang en 2018.

Laurie Blouin en slopestyle aux mondiaux de Park City

Laurie Blouin en slopestyle aux mondiaux de Park City, en 2019.

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Après l’Autriche, la planchiste se dirigera vers les Alpes suisses avec l’équipe canadienne pour prendre part au Laax Open avant de traverser l'Atlantique vers les X-Games, au Colorado, fin janvier.

Comptant déjà une médaille d’or à l'épreuve de grand saut et une d’argent en descente acrobatique (slopestyle) en deux participations à la prestigieuse compétition, la Québécoise arrivera à Aspen comme l’une des grandes favorites.

Le reste de la saison est toutefois encore bien flou. Ce n’est pas confirmé, mais ça s’enligne assez bien pour qu’il y ait des championnats du monde à Calgary en février. Si ça arrive, ça va commencer à ressembler à une vraie saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !