•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination des résidents des foyers de soins du Manitoba débutera lundi

Le premier ministre affirme que le Manitoba pourrait vacciner toute la population d'ici fin mars si l'approvisionnement en vaccin est suffisant.

Une infirmière tient une fiole du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech.

D'ici la fin de la semaine prochaine, 1157 personnes devraient être vaccinées.

Photo : Reuters

Le Manitoba veut vacciner tous les résidents des foyers de soins personnels de la province en 28 jours, annonce le premier ministre Brian Pallister.

La campagne d’immunisation, qui aura lieu dans les 135 foyers de soins personnels que compte la province, doit commencer lundi prochain.

C’est une étape cruciale dans notre plan pour protéger la population manitobaine de la COVID-19, déclare le premier ministre dans un communiqué. D’ici le début du mois de mars, tous les résidents admissibles auront reçu les deux doses [de vaccin].

Dès la première semaine, des équipes d’immunisation visiteront sept foyers dans toutes les régions sanitaires de la province, et le gouvernement estime que 1157 personnes seront vaccinées.

Les foyers qui recevront les vaccins au cours de la première semaine

  • Boyne Lodge, Carman, (Santé Sud)
  • Charleswood Care Centre (Winnipeg)
  • Hillcrest Place, à Brandon (Prairie Mountain)
  • Oakview Place (Winnipeg)
  • St. Paul’s Residence, The Pas (Nord)
  • Tudor House, Selkirk (Entre les lacs et de l’Est)
  • Tuxedo Villa, (Winnipeg)

Nous voulons nous assurer que nous nous occupons de nos aînés dans les foyers de soins parce qu’ils sont vulnérables, a déclaré le premier ministre Brian Pallister en conférence de presse.

Beaucoup de décès sont survenus dans des foyers de soins personnels à travers le monde et les gens qui y vivent méritent notre protection et notre amour.

Près de 10 000 aînés à vacciner

Le Manitoba s’attend à vacciner 9834 personnes d’ici la mi-mars. Les vaccins de Moderna et Pfier-BioNTech seront utilisés, selon le communiqué de presse.

Chaque résident d’un foyer de soins personnels qui désire recevoir un vaccin pourra le recevoir. Évidemment, on ne forcera personne, a ajouté Brian Pallister qui encourage quand même les gens à se faire vacciner contre la COVID-19.

Par contre, les personnes qui ont des symptômes de la COVID-19 lorsque le vaccin arrivera dans l’établissement ne seront pas vaccinées tant que ces symptômes persisteront. Nous faisons la même chose pour nos campagnes de vaccination contre la grippe. Nous voulons être sûrs que les gens n’aient pas des symptômes qui pourraient entraîner des réactions après la vaccination, a expliqué la médecin hygiéniste Joss Reimer qui est membre du Groupe de travail sur la mise en œuvre du vaccin contre la COVID-19 au Manitoba.

Les vaccins seront administrés dans tous les foyers de soins qu’ils soient ou non en proie à une éclosion, a précisé la médecin hygiéniste.

Joss Reimer a aussi expliqué les critères qui ont été utilisés par les autorités sanitaires pour établir l’ordre dans lequel les foyers de soins ont été classés : Nous avons utilisé un algorithme qui prenait en compte deux critères, à savoir la taille des foyers et la proportion des chambres partagées, a-t-elle détaillé en conférence de presse.

La province doit dévoiler, la semaine prochaine, un calendrier détaillant les visites dans les autres foyers de soins.

Deux nouveaux centres de vaccinations géants vont ouvrir

La province a aussi annoncé l’ouverture de deux nouveaux grands centres de vaccination à Brandon et à Thompson.

Celui de Brandon ouvrira ses portes le 18 janvier au Centre Keystone et celui de Thompson sera situé à l’aéroport et ouvrira le 1er février.

Ils s’ajouteront au centre de vaccination ouvert lundi au Centre des congrès RBC à Winnipeg.

Le point sur les vaccins

Dans son dernier bulletin concernant les vaccins, la province indique avoir reçu 22 230 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech, dont environ 7000 mardi. 5165 personnes ont été vaccinées avec ce vaccin, il reste donc environ 17 000 doses qui seront utilisées pour 5250 immunisations prévues cette semaine et environ 6600 la semaine prochaine au Centre des congrès de Winnipeg. Le Manitoba s’attend à recevoir 9360 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech la semaine prochaine.

Parallèlement, la province détient 7300 doses du vaccin de Moderna, dont 5300 iront aux Premières Nations et 2000 aux aînés dans les foyers de soins. Mardi, 871 personnes ont été vaccinées.

Les 6000 rendez-vous disponibles cette semaine dans ce dernier ont tous été pris, selon Joss Reimer. 5400 sont disponibles pour le moment pour la semaine prochaine, a-t-elle poursuivi, sans pour autant être en mesure de préciser si d’autres rendez-vous seront ouverts, alors que l’objectif de la province est de parvenir à 10 000 rendez-vous hebdomadaires.

Par ailleurs, parmi les 7300 doses du vaccin Moderna reçues par le Manitoba, 5300 iront dans les communautés des Premières Nations, a indiqué Brian Pallister.

Les défis logistiques sont en train d’être finalisés, a-t-il ajouté. Ces processus prennent un peu plus de temps, mais ils nous serviront bien plus tard.

Depuis le début de sa campagne de vaccination, lancée le 16 décembre, 5165 doses de vaccin ont été administrées en date de mardi, selon le premier ministre.

Le Manitoba pourrait vacciner tout le monde d’ici fin mars, affirme Brian Pallister

Le premier ministre a aussi assuré que le Manitoba disposait d’un plan pour vacciner toute sa population d’ici la fin du mois de mars, mais que le problème provenait, selon lui, de la rapidité à laquelle la province recevrait des vaccins.

Malheureusement, cela ne sera pas possible, parce que le processus du gouvernement fédéral pour obtenir des vaccins au Canada signifie qu'au lieu d'un tuyau d'incendie, nous travaillons avec un pistolet à eau, en ce moment, a-t-il déclaré en conférence de presse.

Il réagissait aux propos exprimés mardi par Justin Trudeau qui s’est dit frustré par la lenteur des campagnes de vaccination.

Brian Pallister a estimé que ces commentaires n’étaient pas aidant et que l’approvisionnement était le seul facteur limitatif.

Il est important de comprendre qu’on est prêt à faire plus dès qu’on reçoit plus de vaccins d’Ottawa, a-t-il dit.

Le Manitoba s’attend à recevoir jusqu’à 228 000 doses des vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech d’ici le 31 mars.

Joss Reimer a reconnu que la principale limite était l’approvisionnement en vaccin, mais elle n’a pas voulu argumenter sur le fait qu’il soit possible de vacciner les 1 369 000 habitants de la province d’ici la fin du mois de mars.

Je peux confirmer que nous avons un plan et que nous pourrions augmenter nos nombres de manière significative si nous avions des vaccins disponibles, a-t-elle simplement dit.

Le Manitoba cherche un directeur pour superviser la vaccination

Par ailleurs, le gouvernement provincial est en train de recruter un directeur pour superviser le programme d’immunisation au Manitoba. Nous pensons à nos plans à long terme parce que la campagne de vaccination va durer plusieurs mois, a justifié la Dr Joss Reimer.

Comment se fait-il que le gouvernement n’ait pas recruté cette personne l’été ou l’automne dernier?, s’interroge le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew. On essaie d’économiser trois mois de salaire? Et maintenant, ça nous coûte du temps précieux pour le programme de vaccination, a-t-il déclaré.

Même son de cloche du côté du Parti libéral. Son chef, Dougald Lamont, a dit qu’il était absolument incroyable qu’il n’y ait personne pour superviser le programme de vaccination. Il n’y a aucun directeur provincial pour l’immunisation au moment où on se parle.

Le Manitoba a enregistré 10 nouveaux décès et 176 cas supplémentaires de COVID-19 mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !