•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ateliers virtuels et gratuits offerts par le Gala de la chanson de Caraquet

Samuel Mallais sur scène avec sa guitare.

Samuel Mallais en finale du 51e Gala de la chanson de Caraquet en 2019. La mission du Gala est de développer la relève, de la faire découvrir et d’en faire la promotion.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Le Gala de la chanson de Caraquet a été annulé en 2020. Pour poursuivre sa mission de développement musical de la relève francophone en Acadie, les organisateurs viennent tout juste de lancer une série d’ateliers virtuels.

C’est la propriétaire de l’agence Le Grenier musique, Carol Doucet, qui a proposé une liste d’ateliers virtuels en lien avec le domaine musical à la nouvelle directrice générale du Gala de la chanson de Caraquet, Tanya Brideau.

La pandémie a été difficile pour le secteur artistique, et avec l’annulation de l’édition 2020, plusieurs jeunes ont été privés de ce tremplin important pour les artistes émergents francophones.

Adam Coulstring, alias Jalapeño Papa, exhibe le trophée du Grand lauréat du Gala de la chanson de Caraquet le 8 août 2019.

Jalapeño Papa a remporté l'édition 2019 du Gala de la chanson de Caraquet.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Outiller les passionnés de musique et les encourager à se présenter au concours cette année, voilà l'objectif de ce nouveau projet. Et tout cela, en surmontant les défis de la pandémie.

Je pense que l’objectif de tout ça, c’est de créer de l’inspiration et de débloquer quelque chose chez nos artistes, indique Tanya Brideau.

Si les organisateurs souhaitent offrir de la formation pertinente aux gens qui souhaitent participer au concours de musique, toute personne qui s’intéresse à l’industrie musicale peut aussi y participer gratuitement.

Les ateliers en ligne seront d’une durée d’une heure et seront présentés deux fois par mois, de janvier à mars.

Un premier tour d’horizon

Le premier atelier virtuel sera offert le 13 janvier prochain, à 19 h et s’intitule : Un aperçu de la musique en Acadie.

Il sera donné par l’auteur-compositeur-interprète Joey Robin Haché et l’agente artistique Carol Doucet.

On veut d’abord faire l’histoire du disque, car l’an prochain ça va faire cinquante ans qu’on sort des disques originaux en Acadie, souligne Carol Doucet. Moi, j’appelle cela : du premier vinyle à Spotify.

Un second atelier abordera la diffusion en continu de la musique et sera animé par le chanteur Simon Daniel.

Un atelier de chant sera aussi offert par la chanteuse Emilie Landry, et un autre fera l’analyse de la musique acadienne de différents styles.

Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur le site du Gala de la chanson de Caraquet pour trouver le formulaire d’inscription.

Le Gala de la chanson 2021

Les inscriptions pour participer au Gala de la chanson de Caraquet commenceront pour leur part en février prochain.

Selon Tanya Brideau, l’événement aura bel et bien lieu malgré la pandémie.

Les formateurs de l’extérieur se joindront toutefois probablement de façon virtuelle cette année.

Photographie de groupe des artistes sur la scène

Les finalistes 2019 du Gala de la chanson de Caraquet sont (à l'arrière) le duo Charles et Monique, le directeur artistique et porte-parole Serge Brideau, Samuel Mallais, Audrée Basque Goguen et (à l’avant) Jalapeño Papa (Adam Coulstring).

Photo : Le Grenier musique

La directrice générale du Gala de la chanson de Caraquet indique qu’il est important de continuer à former la relève musicale, qui, malgré les temps plus durs, amène beaucoup de lumière dans notre quotidien.

Les organisateurs misent beaucoup sur la formation cette année, et les candidats sélectionnés auront plus que jamais accès à des conférences et des ateliers de perfectionnement.

Avec les informations de Camille Bourdeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !